«FAITES EN TOUT TEMPS PAR L'ESPRIT TOUTES SORTES DE PRIÈRES ET DE SUPPLICATIONS. VEILLEZ À CELA AVEC UNE ENTIÈRE PERSÉVÉRANCE, ET PRIEZ POUR TOUS LES SAINTS.» ÉPHÉSIENS 6:18


LÉGENDE


FONTE BLANCHE =
COMMENTAIRES SOLENNELS

FONTE BLEUE = TEXTE LIÉ
 
FONTE JAUNE = VÉRITÉ

FONTE JAUNE SUR FOND ROUGE =
PARJURE DÉLIRANTE NARCISSIQUE À
CONNOTATION CHRISTIANOPHOBE


FONTE OR =
DE LÀ PLUS HAUTE
IMPORTANCE

FONTE ROUGE = FAUX ET PARJURE

FONTE ROSE = PROLOGUE

JUGES :
SYLVIE GAGNON - AVOCATE
DOCTEUR STANLEY BERNARD MÉNARD - PSYCHIATRE
GERTRUDE ROCHELIN - PSYCHOLOGUE

DOSSIER SAS-M-205668-1211

VOICI les motifs au soutien de la décision rendue par
le Tribunal administratif du Québec
dans le dossier mentionné en titre
SUITE À
L'AUDITION DU 9 JANVIER 2013 13:30

«ARABIC» «汉语» «DEUTSCHE» «eNGLISH» «ESPAÑOL» «Français» «העברים» «русско»

 

ATTENTION! GÉNÉRALEMENT LES PHOTOS DE CETTE PAGE INTERNET EN CACHE UNE AUTRE, ALORS SURVEILLEZ VOTRE FAÇON DE NAVIGUER AFIN DE TOUT SAISIR CE QUE J'AI A VOUS OFFRIR POUR VOTRE COMPRÉHENSION CAR DÈS QUE VOUS PRÉSENTEZ LE POINTEUR DE VOTRE SOURIS SUR UNE PHOTO JE VOUS MONTRE ALORS LA PHOTO QUI SE CACHE DERRIÈRE CELLE QUI DOIT ÊTRE VUE AUSSI PAR VOUS! SACHEZ AUSSI QUE LES PHOTOS AINSI QUE LEURS ARRANGEMENTS STRATÉGIQUE COMPOSENT UNE PRIÈRE SANS FIN POUR PROVOQUER UNE VICTOIRE CERTAINE ET NON PAS UNE CERTAINE VICTOIRE POUR LA GLOIRE DE JÉSUS LE CHRIST (1)(2)(3)(4)(5)(6)(7)(8) DE NAZARETH ET LE SALUT DU MONDE  AFIN DE CONSTRUIRE UN PAYS MEILLEUR! PLUS MA VICTOIRE SERA CLAIRE, NET ET PRÉCISE DEVANT MES ENNEMIS ET PLUS JÉSUS LE CHRIST (1)(2)(3)(4)(5)(6)(7)(8) DE NAZARETH SERA CONTENT! BONNE LECTURE  ET BONNE NAVIGATION AFIN DE VAINCRE LES MALADIES MENTALES ET DE CONVAINCRE LES CONS, VOIRE LES CONNARDS, VOIRE LE IDIOTS, VOIR LES INCONSCIENTS VOIRE EN DÉFINITIVE TOUS CEUX QUI TRANSGRESSENT LE CODE CRIMINEL DE MON PAYS LE CANADA DE CESSER DE LE TRANSGRESSER! CAR JE ME SOUVIENS, JE ME SOUVIENS ENCORE ET JE ME SOUVIENDRAI TOUJOURS AVOIR ENTENDU LE VENDREDI PREMIER MAI 2009 ME MARC BELLeMARE CELUI QUI A ÉTÉ Élu député du Parti libéral du Québec dans Vanier en 2003. Ministre de la Justice, Procureur général et ministre responsable de l'application des lois professionnelles du 29 avril 2003 au 27 avril 2004 QUE DANS MON PAYS: «LA LOI C'EST LA LOI, LE JUGE N'AVAIT PAS LE CHOIX. MENTIR SOUS SERMENT C'EST UN CRIME! ET PERSONNE N'EST AU-DESSUS DES LOIS.»  LE CONTEXTE DE CETTE AFFIRMATION EST CELUI DE GUY LAFLEUR QUI MENT DEVANT LA COUR (+) AFIN DE PROTÉGER SON FILS MARK LAFLEUR SOIT UN MENSONGE BEAUCOUP MOINS LOURD QUE CELUI QUI MENT DEVANT LA COUR EN DISANT QU'UN PATIENT À BESOIN DE SOINS ALORS QUE LES SOINS NE SONT PAS REQUIS ET QUE LE BUT EST DE PRIVER LA PERSONNE DE SON ENVIRONNEMENT EN PLUS DE LUI ADMINISTRER DES TRAITEMENTS QUI NE SONT PAS REQUIS ET QUI PLACE LA PERSONNE DANS UN DANGER POUR ELLE OU ENCORE POUR CELLE DES AUTRES, SANS OUBLIER LES SUPPLICES DE TOUTE CETTE TORTURE SEULEMENT PARCE QUE LA PERSONNE EST DE FOI CHRÉTIENNE! LA DÉCLARATION DE ME MARC BELLeMARE A ÉTÉ REPRISE PAR LES JEAN CHAREST, FRANÇOISE DAVID, AMIR KHADIR, FRANÇOIS LEGAULT ET PAULINE MAROIS (+) (++) LORS DE LEUR CAMPAGNE ÉLECTORALE QUÉBEC 2012 DANS L'ESPOIR DE CONVAINCRE L'ÉLECTORAT, ÉLECTORAT ESTOMAQUÉ D'ENTENDRE TOUT CE QUI EST EXPOSÉ DEVANT LA COMMISSION D'ENQUÊTE CHARBONNEAU QUI A COMME MANDAT DE FAIRE RESSORTIR LA CORRUPTION DANS LE MILIEU DE LA CONSTRUCTION ALORS QUE LA MISSION QUE J'AI REÇU LE DIMANCHE LE 12 FÉVRIER 1995 22:00 EST CELLE D'ENQUÊTER DANS LE MILIEU DE LA SANTÉ POUR EN FAIRE AUTANT SI NON PLUS! ET JE PERSISTE ENCORE ET JE SIGNE ENCORE CAR JE N'AI PAS PEUR DE PERSONNE; ARMÉ OU SANS ARMES / POLICE OU NON... NON PAS QUE JE ME SENS TOUT-PUISSANT OU ENCORE QUE JE ME SENS AU-DESSUS DE TOUT COMME UN SCHIZOPHRÈNE PARANOÏDE EN PSYCHOSE PEUT SE SENTIR, CAR SANS L'AMOUR ET LE SUPPORT DE MON GRAND FRÈRE JE NE PEUX RIEN FAIRE. ET JE DÉCOUVRE ET JE PARTAGE QUE PAR MON GRAND FRÈRE JÉSUS LE CHRIST (1)(2)(3)(4)(5)(6)(7)(8) DE NAZARETH ET LA PUISSANCE QU'IL ME DONNE PAR LE SAINT-ESPRIT VOIRE L'HÉRITAGE QU'IL A REÇU DE SON PÈRE POUR NOUS LA TRANSMETTRE APRÈS SA RÉSURRECTION. JE PEUX TOUT ACCOMPLIR CE QUE MON GRAND FRÈRE VEUT QUE J'ACCOMPLISSE POUR LUI ET IL M'AMÈNE À AVOIR DE GRANDS DESSEINS À DÉVELOPPER POUR LE BÉNÉFICE DE SON EXÉCUTANT ET AUSSI POUR LE BÉNÉFICE DE TOUT LE MONDE!

 
 
 

JUGES :
SYLVIE GAGNON AVOCATE
DOCTEUR STANLEY BERNARD MÉNARD PSYCHIATRE
GERTRUDE ROCHELIN PSYCHOLOGUE
DOSSIER SAS-M-205668-1211

Montréal, le 21 mars 2013

 

Monsieur Serge Bourassa-Lacombe
a/s: Dir. des services professionnels
Hôpital Louis-H. Lafontaine
7401, rue Hochelaga
Montréal QC H1N 3M5

NO DOSSIER TAQ : SAS-M-205668-1211

Serge Bourassa-Lacombe, partie requérante         c.
Hôpital Louis-H.-Lafontaine, partie intimée


TRANSMISSION DES MOTIFS D'UNE DÉCISION


Vous trouverez, ci-joint, les motifs au soutien de la décision rendue par le Tribunal administratif du Québec dans le dossier mentionné en titre.

Nous vous rappelons qu'en vertu de la loi, il incombe aux parties qui ont produit des documents au dossier d'en reprendre possession, à défaut de quoi, ils pourront être détruits à l'expiration d'un délai d'un an.

Pour toute communication avec le Tribunal, veuillez vous référer aux coordonnées apparaissant en bas de page ainsi qu'au numéro de dossier TAQ ci-dessus.

 

La Secrétaire du Tribunal


Section des affaires sociales
500, boul. René Lévesque Ouest, 21e étage, Montréal (Québec) H2Z 1W7
Téléphone : (514) 873-7154 1-800-567-0278 Télécopieur : (514) 873-8288
www.taq.gouv.qc.ca

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DU QUÉBEC

Section des affaires sociales
En matière de protection des personnes dont l'état mental présente un danger pour elles-mêmes ou pour autrui
 

Date : 21 MARS 2013

Référence neutre : 2013 QCTAQ 02296

Dossier : SAS-M-205668-1211


Devant les juges administratifs :

GERTRUDE ROCHELIN (psychologue)
SYLVIE GAGNON (avocate)
BERNARD STANLEY MÉNARD (psychiatre)


SERGE BOURASSA-LACOMBE
Partie requérante

C.

HÔPITAL LOUIS-R-LAFONTAINE
Partie intimée


 

Dossier : SAS-M-205668-1211

Page : 2

 
DÉCISION


[1] Le Tribunal est saisi d'une requête, en vertu de l'
article 21 de la Loi sur la protection des personnes dont l'état mental présente un danger pour elles-mêmes ou pour autrui', demandant la levée de l'ordonnance de garde en établissement à laquelle le requérant est assujetti par ordonnance de la Cour du Québec rendue le 13 décembre 2012 pour une durée de 30 jours.

[2] L'ordonnance de garde en établissement fait suite à deux examens psychiatriques réalisés par Dr José Luis Fabien voire PLUTÔT JOSÉ LUIS FABIAN  85037 TÉL. : 514-251-4000 et Dr Manuel Serranon voire PLUTÔT MANUEL SERRANO 69464 TÉL. : 514-251-4000 #3448, psychiatres à L'HÔPITAL LOUIS H. LAFONTAINE, intimé, qui ont conclu à la nécessité de cette garde. Les rapports de ces examens sont datés respectivement du 10 et du 12 décembre 2013.

[3] À la suite du dépôt de la requête introductive d'un recours, le 30 novembre 2012, le Tribunal a tenu une audience le 9 janvier 2013, à L'HÔPITAL LOUIS H. LAFONTAINE. Le requérant y a été amené en ambulance le 21 novembre 2012, en rapport avec une désorganisation de son état mental et de son comportement.

[4] À l'audience, le requérant est représenté par Me Kim Deslongchamps voire plutôt me Létourneau-Montminy alors que l'hôpital, pour sa part, n'est pas représenté.

[5] Lors de l'audience, le Tribunal entend les témoignages de DANIEL BORDELEAU 77279 TÉL.: 514-251-4000 #2021 (1)(2)(3)(4), médecin traitant, VOIRE MALTRAITANT ET CHRISTIANOPHOBE et du requérant.

[6] Avant son hospitalisation, monsieur vivait seul dans son appartement depuis 2007 VOIRE PLUTÔT DEPUIS 2008, et recevait de l'aide sociale. VOIRE PLUTÔT LE REVENU DU REQUÉRANT EST COMPOSÉ D'UNE RENTE D'INVALIDITÉ ET DE SOLIDARITÉ À RAISON DE 7 POUR 1.


1 L.R.Q., c. P-38.001


 

Dossier : SAS-M-205668-1211

Page : 3


[7] Des rapports d'évaluation présentés en vue de l'actuelle garde en établissement, on retient ceci. Le patient est hospitalisé depuis le 21 novembre pour un état ouvertement psychotique, avec des éléments délirants et hallucinatoires bien systématisés sur des thèmes grandioses, religieux et messianiques. Il y a peu d'amélioration depuis son arrivée. Le jugement est atteint, le comportement imprévisible et l'autocritique nulle. il refuse l'hospitalisation sur une base volontaire.

[8] DR BORDELEAU dépose un rapport écrit et donne un témoignage verbal de la situation du requérant.

[9] Il mentionne que l'histoire psychiatrique de monsieur remonte à 1995 où il fut hospitalisé pour la première fois pour une manie psychotique. Il a depuis cette période, connu quelques autres hospitalisations et plusieurs ordonnances de soins ont été rendues nécessaires, dont la dernière fut de juillet 2009 à juillet 2011. Il était traité pour une maladie affective bipolaire et l'est encore aujourd'hui.

[10] Le docteur est devenu son médecin traitant en avril 2009, suite à son transfert de l'hôpital Douglas à L'HÔPITAL LOUIS H. LAFONTAINE, protestant contre l'ordonnance de traitement. Il s'est cependant conformé au traitement imposé, et les délires, tout en étant présents, ne constituaient pas un problème important. Il présentait une certaine autocritique et pouvait accepter l'idée que le lithium avait un effet favorable sur lui.

[11] II poursuit en disant que monsieur a commencé à déraper en novembre 2011 VOIRE PLUTÔT 2012, mais que ses comportements lui ont suscité de l'inquiétude en avril 2012. Possédé par ses comportements délirants, mais sans poser de gestes violents, il n'était plus capable d'avoir le regard qui permet aux humains de fonctionner. Il vivait dans le déni et la rationalisation, n'étant pas en mesure de critiquer ses gestes et de voir leur caractère pathologique. Il se donnait comme rôle de faire la démonstration à son entourage, y compris la police, qu'il n'était pas malade.

[12] Il n'a aucune autocritique. La pensée est rigide, et tout le monde qui s'oppose à lui est dans le camp opposé. Il a des hallucinations, est l'ami de Jésus voire plutôt JÉSUS LE CHRIST (1)(2)(3)(4)(5)(6)(7)(8) DE NAZARETH. Il a un site Internet rempli de matériel, d'allusions, des menaceS voilées qui sert d'exutoire à son besoin de visibilité, d'attention.

Dossier : SAS-M-205668-1211

Page : 4

[13] Il n'est pas violent. Dans sa jeunesse, il n'a pas manifesté de gestes agressifs. Il a un côté altruiste, s'est beaucoup consacré à aider son prochain. Il a un certain réseau social où il joue le rôle d'aidant. Il est très intelligent.

[14] Il accepte de prendre le lithium, cependant, le médecin dit vouloir lui donner du Risperidone, car il avait répondu très bien à cet antipsychotique, mais il le refuse. Il ne veut pas renoncer à cette drogue qui est le contact avec Dieu voire plutôt JÉSUS LE CHRIST (1)(2)(3)(4)(5)(6)(7)(8) DE NAZARETH».

[15] II est présent à toutes les rencontres hebdomadaires avec lui depuis le mois d'avril, mais le lien thérapeutique n'existe plus depuis le mois de décembre VOIRE DEPUIS L'ENTRETIEN QU'IL A EU AVEC LE DR BORDELEAU LE MARDI 18 DÉCEMBRE 2012 À 11:50 ALORS QUE  LE DR BORDELEAU REFUSE D'ACCEPTER LA PERCHE QUE JÉSUS LUI TEND PAR L'ENTREMISE DE M. BOURASSA-LACOMBE; PERCHE QUI LUI EST TENDU AFIN SE DÉSTIGMATISER PUBLIQUEMENT SON PATIENT DES MALADIES MENTALES DONT IL NE SOUFFRE PAS,  à cause de la demande d'ordonnance de traitement prévue pour le 11 janvier 2013.

[16] Pour étayer son opinion sur la dangerosité, DR BORDELEAU admet une certaine amélioration du tableau clinique, mais énumère la perte de la capacité de réfléchir au sujet de ses propres convictions; l'altération de la capacité de jugement; la frustration narcissique qu'il va ressentir quand il va réaliser qu'il n'aura pas ce qu'il réclame de la justice, du système médical, etc., qu'il n'est pas au centre de la réalité, cela ne va-t-il pas le forcer à se faire justice? Dans cet état mental, il considère que monsieur représente un risque pour lui-même et potentiellement pour les autres.

[17] Le requérant témoigne en mentionnant d'entrée de jeu qu'il se sent stigmatisé par des dossiers médicaux à n'en plus finir depuis 1995, où il a été hospitalisé pour la première fois à l'Hôtel-Dieu de Sherbrooke voire plutôt le centre hospitalier universitaire de sherbrooke (chus-fleurimont). Là, et par la suite, les autres gardes en établissement ont été obtenues à cause de PARJURE.

[18] Il veut déposer des charges contre les gens des hôpitaux qui ont commis des crimes à son endroit, ne se considérant pas malade et ne croyant pas avoir besoin de lithium pour faire avancer la science.

[19] S'il est en manie, dit-il, il l'est depuis l'âge de 6 ans, où il a vécu une expérience qui l'a changé en le faisant découvrir Jésus le Christ. Il a grandi dans la foi catholique, a servi la messe, et s'est rendu compte qu'il est habité d'une puissance qui est le Saint-Esprit.



 

Dossier : SAS-M-205668-1211

Page : 5

[20] Il assure qu'il aime mieux être possédé par ces convictions que par le démon. Il ne voit pas en quoi il dérange. Il veut suivre JÉSUS voire plutôt  JÉSUS LE CHRIST (1)(2)(3)(4)(5)(6)(7)(8) DE NAZARETH qui est le Sauveur, comme un musulman suit Allah. Il n'a jamais eu de comportement violent. Il fraternise avec les gens, même à l'hôpital, auxquels il parle de Dieu voire plutôt  JÉSUS LE CHRIST (1)(2)(3)(4)(5)(6)(7)(8) DE NAZARETH. Il est doué d'une grande propension à aider son prochain.

[21] Il réplique au témoignage du médecin en disant qu'il n'est pas le Sauveur, mais que JÉSUS  CHRIST l'est, et qu'il n'entend pas des voix, mais une voix, celle de Jésus voire plutôt  JÉSUS LE CHRIST (1)(2)(3)(4)(5)(6)(7)(8) DE NAZARETH, qui lui demande de prendre sa défense ainsi que celle des autres. Il a d'ailleurs avec l'aide de Jésus, créé sa fondation en ce sens voire plutôt QUE C'EST JÉSUS LE CHRIST (1)(2)(3)(4)(5)(6)(7)(8) DE NAZARETH QUI  A CRÉÉ LE DIMANCHE 12 FÉVRIER 1995 À 22:00 SERGE BOURASSA- LACOMBE FONDATION AFIN DE FAIRE EN SORTE QUE LE MONDE SOIT PROTÉGÉ DE TOUTES LES ACTIVITÉS CRIMINELLES DONT J'AI ÉTÉ VICTIME EN PSYCHIATRIE ET QUE CELA NE SE REPRODUISE PLUS JAMAIS, JAMAIS PLUS!

[22] Il poursuit en affirmant avoir mis fin à la psychanalyse avec DR BORDELEAU à cause de ses propos témoignant d'un non-respect de ses convictions religieuses, lui qui a fait des expériences exceptionnelles avec Jésus voire plutôt  JÉSUS LE CHRIST (1)(2)(3)(4)(5)(6)(7)(8) DE NAZARETH. De plus, il a déjà vécu huit ans sans médicament VOIRE PLUTÔT DE MA NAISSANCE À MES TRENTE-SEPT ANS ET DE MES TRENTE-SEPT ANS À MES MES TRENTE-SEPT À MES QUARANTE-CINQ ANS, et ne veut vraiment pas prendre le Risperidone qui le fait dormir treize heures par jour.

[23] Enfin, il précise aller au poste de police régulièrement depuis l'été 2008, et qu'il n'a jamais frappé dans les vitres en novembre 2011 VOIRE PLUTÔT 2012, comme rapporté par le médecin. Son souhait est qu'on réalise qu'il y a eu erreur sur sa personne, et qu'il retourne dans son appartement qu'il a continué à payer, vaquer à ses occupations. Une sœur en Christ (1)(2)(3)(4)(5)(6)(7)(8) a pris soin de son logement pendant ses cinquante jours d'hospitalisation, à ses dires.

[24] À la lumière des témoignages entendus, et tenant compte de la preuve documentaire, le Tribunal considère qu'en raison de l'état mental du requérant, celui-ci ne représente plus un danger pour lui-même, ni pour autrui.

[25] Il semble être aux prises avec un problème de santé mentale d'intensité plus ou moins modérée, et n'adhère pas tout à fait au traitement psychiatrique proposé. L'autocritique est manquante. Il a des convictions religieuses très intenses, spéciales, en dehors des normes sociétales. Toutefois, l'affect est très présent, le concept est de bonne qualité, le discours déborde, mais répond en grande partie à une logique propre à un certain groupe religieux chrétien. Il ne manifeste pas de violence verbale ni physique. Le

Dossier : SAS-M-205668-1211

Page : 6

contrôle pulsionnel semble adéquat. Il ne présente pas de désorganisation mentale qui le rendrait inapte à s'occuper de ses besoins et possède un certain réseau social de soutien.

[26] Le Tribunal est ainsi d'avis, avec la preuve présentée que la condition psychiatrique actuelle du requérant, au jour de l'audience, ne justifie plus la garde en établissement.

[27] POUR CES MOTIFS, le Tribunal :

ACCUEILLE la requête; et

MET FIN à la garde en établissement du requérant.

[28] Cette décision, rendue à l'unanimité, a été communiquée aux parties séance tenante, à l'audience du 9 janvier 2013.

Ménard, Martin, Avocats
Me Kim Ferré-Deslongchamps
VOIRE PLUTÔT

ME ANNE LÉTOURNEAU-MONTMINY

Procureure de la partie requérante

|- - - « daniel bordeleau » - - -|

|- - « psychanaliste mafieux » - -|


LÉGENDE


FONTE BLANCHE =
COMMENTAIRES SOLENNELS

FONTE BLEUE = TEXTE LIÉ
 
FONTE JAUNE = VÉRITÉ

FONTE JAUNE SUR FOND ROUGE =
PARJURE DÉLIRANTE NARCISSIQUE À
CONNOTATION CHRISTIANOPHOBE


FONTE OR =
DE LÀ PLUS HAUTE
IMPORTANCE

FONTE ROUGE = FAUX ET PARJURE

FONTE ROSE = PROLOGUE

AVERTISSEMENT!
PARTIR DE L'INSTITUT UNIVERSITAIRE EN SANTÉ MENTALE DE MONTRÉAL (IUSMM)
ANCIENNEMENT HÔPITAL LOUIS-HYPPOLITE LAFONTAINE (HLHL)
ET SE RENDRE EN AFRIQUE DANS LE BUT DE
« CRÉER DES LIENS POUR BRISER DES CHAÎNES »
VOIRE DÉLIVRER DES MALADES MENTAUX ENCHAÎNÉS UN PEU PARTOUT
ET CONSTRUIRE EN PARALLÈLE
DES DOSSIERS MÉDICAUX CONTROUVÉS EN SANTÉ MENTALE 
ET LES PRÉSENTER DEVANT LA COUR EN UTILISANT LE PARJURE
ET CE DEVANT JÉSUS LE CHRIST DE NAZARETH
ON COMMENCE PAR COUPER DANS LES BANANES À L'INSTITUT
C'EST LE DÉBUT DES MALÉDICTIONS SANS AUCUN DOUTE!

.



 

MONTRÉAL, LE 8 JANVIER 2013


ME MARIE BOIVIN, L.L.M., AVOCATE
RESPONSABLE DES AFFAIRES JURIDIQUES


OBJET: NOM: BOURASSA-LACOMBE, SERGE, DDN: 1957-06-20
          
                          DOSSIER 78393

Rapport médical pour le Tribunal administratif du Québec, section des affaires sociales

À qui de droit :

M. Bourassa-Lacombe est un homme de 55 ans, célibataire sans enfant, prestataire de la sécurité du revenu. Sa première hospitalisation en psychiatrie a eu lieu en 1995 au Centre hospitalier universitaire Fleurimont, à Sherbrooke pour un état de manie psychotique. Il y a été hospitalisé contre son gré parce qu'on a craint pour sa dangerosité pour les autres en lien avec des menaces qu'il avait proféré envers des gens du CEGEP qu'il fréquentait. La version de monsieur Bourassa-Lacombe est qu'il a été victime d'un croisement d'identité avec un individu nommé Serge LacoMbe qui était un violeur en série. Malgré cette différence de version, on note que les psychiatres du CHUS ont constaté chez lui la présence d'un état psychotique et maniaque pour lequel un traitement a été proposé et que monsieur a refusé. Il est plutôt parti POUR la Floride à bicyclette.

En mars 2003, il fut hospitalisé du CHUS de Fleurimont VOIRE  PLUTÔT AU CHUS - BOWEN pour Un nouvel épisode psychotique sévère. Monsieur a de nouveau refusé le traitement proposé. Mais, compte tenu du tableau clinique, il a été jugé nécessaire de recourir à une ordonnance judiciaire de traitement pour imposer le traitement. L'année suivante, en avril 2004, .cette ordonnance a été renouvelée pour une période de 3 ans. C'est alors que monsieur a demandé un transfert de son dossier à l'hôpital Douglas.

Il y fut rencontré pour la première fois le 8 juin 2004. Sa demande était claire à l'endroit du psychiatre : il voulait que celui-ci fasse la démonstration qu'il était sain d'esprit et que son activité de prédicateur était un acte de foi, bon pour la société. Il ne reconnaissait aucunement la présence d'une maladie mentale chez lui tel que lui a suggéré le psychiatre. Il ne s'est pas présenté au rendez-vous suivant. Il a plutôt choisi de s'enfuir en Colombie-Britannique ce qui lui permettait de se soustraire à l'ordonnance.

7411, RUE HOCHELAGA
MONTRÉAL (QUÉBEC)
H1N 3M5

TÉLÉPHONE: 514-251-4000
WWW.HLHL.CA

De retour au Québec, il fut hospitalisé en psychiatrie à l'hôpital Jean-Talon à l'automne 2006. En octobre de la même année, il a fait un court séjour au Centre de détention de Rivière-des-Prairies pour des menaces de mort. (Il y a eu une évaluation à Pinel en regard de cela, mais je n'ai pas au dossier le résultat de l'évaluation).

En décembre 2006, le jour de la commémoration de la tuerie de Polytechnique, il est amené à l'urgence de l'hôpital de Fleurimont après qu'il eut appelé au CEGEP en disant qu'il pourrait y avoir une autre tuerie comme celle de Polytechnique. Pour l'éviter, il fallait que l'on supporte sa fondation. (Monsieur est le créateur d'une fondation qui porte son nom.) Ces propos ont été interprétés comme potentiellement dangereux. Il a eu congé après quelques jours d'observation.

Deux semaines plus tard, en janvier 2007, il se retrouve encore à l'urgence après qu'il eut à nouveau joué avec le concept de dangerosité. Il était alors itinérant et s'était présenté dans une ressource d'hébergement en portant une grosse corde nouée autour du cou à la manière d'une corde de pendaison. On lui a demandé de l'enlever. Au lieu d'obtempérer, il a plutôt continué à jouer à démontrer qu'il n'était pas dangereux... Il s'est à nouveau retrouvé en psychiatrie à • Sherbrooke. Les psychiatres se sont inquiétés de sa dangerosité. En effet, ceux-ci notaient que monsieur s'identifiait intensément à la position de victime : victime de la médecine, victime de la justice. Il se disait un justicier via sa fondation. Il faisait un lien direct entre lui-même et M. Maher Arar qui a été torturé en Syrie. Il revendiquait une indemnisation comparable à celle qu'a reçue M. Arar. On s'inquiétait de ses réactions potentielles dans un tel contexte. La décision a été prise de transférer monsieur à l'hôpital Douglas après avoir obtenu une nouvelle ordonnance judiciaire de traitement.

En janvier 2007, monsieur était admis en garde en établissement à l'hôpital Douglas où l'ordonnance judiciaire de traitement a été appliquée. Au début de cette hospitalisation, un séjour aux soins intensifs a été nécessaire étant donné l'importante désorganisation mentale de monsieur. La réponse au traitement pharmacologique a été rapide et excellente. Les délires se sont résorbés progressivement en quelques semaines. À partir de là, il a été en mesure de mieux prendre soin de lui-même et de mieux fonctionner de façon générale. À la suite de cette hospitalisation, il a pu quitter le mode de l'itinérance, se trouver un appartement et avoir un fonctionnement social adéquat. Monsieur Bourassa-LacoMbe était alors fidèle à sa médication et à son suivi psychiatrique. La médication antipsychotique a été considérablement réduite au cours de l'année 2007 et en février 2008, il ne recevait que du Lithium.

Malheureusement, en juin 2008, les idées psychotiques étaient de retour. De nouveau, monsieur se considérait comme une victime de la « mafia médicale », il se faisait le Défenseur des persécutés. Il disait vouloir réclamer des dommages pour 75 millions de dollars pour les « tortures » qu'il avait subies. Il ajoutait qu'en cas de non-versement de ce montant, d'autres évènements tragiques comme les tueries de Polytechnique ou de Dawson CollÈge surviendraient à nouveau et que tous seraient responsables... Le tableau s'est détérioré au point où une cinquième ordonnance judiciaire de soin a été rendue nécessaire. Elle fut demandée et obtenue à l'hôpital Douglas en juillet 2009. Suite à cela, monsieur a demandé et obtenu un transfert à l'hôpital Louis-H.-Lafontaine. Je suis devenu son médecin traitant en août 2009.

Monsieur s'est conformé au traitement imposé par l'ordonnance entre juillet 2009 et juillet 2011. Durant cette période, les idées grandioses étaient présentes, mais ne constituaient pas un problème important. Monsieur avait une distance par rapport à ses idées de grandeur et une certaine autocritique. Il pouvait accepter l'idée que la médication comme le Lithium avait un effet favorable sur lui. Il s'occupait à la propagation de la foi chrétienne. Il s'occupait à faire le

2

«bien» autour de lui et à aider les gens démunis au mieux de ses capacités. Il était en mesure . d'exprimer un point de vue critique par rapport à sa foi religieuse.

Le tableau a basculé à nouveau à la suite du suicide d'une adolescente (MaRjorie Raymond) en novembre 2011. Ce suicide très médiatisé d'une personne identifiée à la victime a rejoint profondément monsieur Bourassa-Lacombe. Au lieu de se laisser rejoindre par l'émotion que cet événement tragique touchait en lui, il a plutôt repris l'identité de Sauveteur. Il a revêtu les vêtements très voyants qu'il portait déjà en 2007-2009. Un habillement fait pour attirer l'attention à coup sûr. Les hallucinations auditives ont aussi repris une position dominante. Pour lui, il s'agit d'une communication directe avec Jésus qui lui dicte ses comportements. Au cours de l'année 2012, l'identification au rôle du Héros mythique, sauveteur des opprimés, possesseurs d'une Vérité indiscutable provenant directement de Jésus de Nazareth est devenue de plus en plus importante. À mesure que cette identification s'imposait, la capacité de distanciation et d'autoCritique s'amenuisait parallèlement. D'un point de vue psychologique, ce que monsieur Bourassa-Lacombe identifie à Jésus correspond à un très grand besoin narcissique de se montrer, d'attirer l'attention sur lui..

Durant la même période, chaque événement tragique de l'actualité était perçu par monsieur Bourassa-Lacombe comme le concernant lui personnellement. Des liens associatifs relâchés lui peRmettent de se relier à tout ce qui occupe l'attention de l'actualité. Il se voit au centre de tout ce qui se passe. Cette position narcissique grandiose occupe une place de plus en plus centrale dans les perceptions de monsieur Bourassa-Lacombe. À mon avis, elle est la source d'une certaine satisfaction narcissique parce qu'il se voit lui-même au centre. Elle constitue aussi une source de frustration parce QUE l'attention médiatique est dirigée vers les événements et non pas vers lui-même. Cette frustration a été particulièrement observable suite au meurtre très médiatisé d'un jeune chinois perpétré par MagnoTta.

Afin de tenter de répondre au besoin de visibilité, monsieur Bourassa-Lacombe a fait parvenir plusieurs documents très volumineux aux Premiers Ministres du Québec. Il en a envoyé plus récemment à la nouvelle Première ministre. Ces documents invitent la Première Ministre ainsi que 19 autres personnes (dont des Premiers Ministres, des représentants du corps médical, de la psychiatrie, de la justice) à se rendre chez lui pour y entendre le discours qu'il y prononcerait. Dans la représentation que monsieur se fait de cette rencontre, sa maison est entourée de voitures de police, d'hélicoptères, de journalistes provenant de partout. De cette manière, son message est entendu partout, et il devient connu de tous. Selon sa manière de voir tout cela, à partir de ce moment-là, «la maladie mentale sort du placard». Suite à cette intervention, on lui remet plusieurs millions de dollars, de même qu'un autobus (comparable à celui utilisé par les politiciens en campagne électorale). 11 peut alors circuler à travers le pays pour «semer la bonne Parole ». Selon sa conviction, à partir de là, des événements tragiques ne se produiraient plus.

En novembre 2012, monsieur Bourassa-Lacombe s'est présenté au poste de police 48, endroit où il va régulièrement. Cette journée-là, on ne lui a pas ouvert la porte à sa convenance IL a alors frappé dans les fenêtres. Ce comportement a amené les policiers à le reconduire à l'hôpital. ,I1 ne s'agit pas d'un comportement manifestement dangereux. Cependant, il s'agit d'une perte de contrôle qui s'inscrit dans un certain contexte. Compte tenu de l'évolution de l'état mental de monsieur au cours des derniers mois, ce simple dérapage revêt une signification particulière en regard de la dangerosité potentielle.

Monsieur Bourassa-Lacombe a réagi à une simple frustration. Cependant, il faut situer cette réaction dans le contexte où monsieur consacre beaucoup d'importance à la « démonstration » qu'il ne constitue pas un danger. Il s'agit pour lui d'un jeu du chat et de la souris qu'il joue avec

3

les intervenants psychosociaux et avec les policiers. Il se PLAÎT à provoquer des réactions de -différentes façons. Dans ce jeu, il ne perd pas le contrôle. Or, en novembre dernier, il n'a pas été en mesure de se comporter comme il le fait habituellement. Il n'a pas été en mesure de jouer à son propre jeu. Je crois que c'est significatif d'une perte de la capacité à se contenir.

Lors de nos rencontres durant l'hospitalisation actuelle, j'ai tenté de diverses manières et à Plusieurs reprises de discuter avec lUi de ce qui se passait pour lui. 1L était (et demeure) incapable de prendre le moindre recul par rapport à la position grandiose qui fait de lui un Sauveteur, un prophète, une victime, etc. La conclusion qui s'impose du point de vue psychiatrique est que le niveau d'envahissement par l'identité psychotique est très important, que l'ego (identité habituelle) est submergé. Dans une telle Situation, le jugement est fortement altéré.

Une question que tout cela pose sérieusement est; comment répondra-t-ii à La frustration inhérente aux faits qu'il ne recevra pas les millions qu'il réclame, que sa conviction concernant la «sortie de la maladie mentale du placard» ne se produira pas, qu'il n'obtiendra pas l'autobus qu'il attend, que les 20 personnes convoquées chez lui ne s'y rendront pas... Quand il fera le - constat de tout cela, comment réagira-t-il à la frustration narcissique? Voudra-t-il se faire justice, lui qui se définit comme un grand justicier? Si la voix à laquelle il se soumet totalement lui ordonne de poser des gestes violents, aura-t-il suffisamment de discernement pour ne pas y donner suite?

Je n'ai pas une réponse catégorique, simple et nette à ces questions. Cependant, lors de l'admission de monsieur en novembre dernier, son état clinique m'a inspiré ces inquiétudes. Avec l'encadrement de l'hôpital et la diminution des stimuli, il y a eu une certaine amélioration du tableau clinique. Toutefois...
 

__


mon constat est que monsieur a perdu la capacité de réfléchir au sujet de ses propres convictions. Il n'a plus la capacité de mettre une distance entre ses convictions eT la réalité extérieure à celles-ci. 11 est un homme possédé par sa conviction plutôt qu'un homme possédant une conviction. Cet état de possession altère sa capacité de jugement. Elle ne lUi permet pas d'exercer des choix éclairés puisque ses perceptions sont altérées par ses convictions délirantes, elles-mêmes fortement influencées par des considérations narcissiques. Dans cet état mental, je considère que monsieur Bourassa-Lacombe représente un risque pour lui-même et, potentiellement, pour les autres.
 

__
 

Daniel Bordeleau, M.D.  

4
 

|- - - « ginette lavoie » - - -|

|- - « psychiatre traîtesse » - -|

 

voici comment DRE. GINETTE LAVOIE, M. D.,  F. R. C. P. (C) (87241) est devenu traîtresse: lors de notre seule et unique rencontre le mardi 2 avril 2013à 13:30 je soussigné déclare, persiste et signe que la première chose que je lui ai dit : « je n'ai pas de conseil à vous donner mais je dois vous avertir que l'aide juridique vous paye $1,200 afin de produire une contre expertise médicale pour me permettre d'obtenir une défense pleine et entière contre la mafia médicale qui a obtenu toutes ordonnances de garde en établissement et toutes ordonnances de traitement en utilisant des rapports médicaux faussés, des affidavits controuvés en plus de se parjurer devant les tribunaux. » je termine le soixante-six minutes d'entretient en contre-expertise en disant à ginette lavoie de ne pas produire son rapport avant même de recevoir un courriel de moi via mon avocate me marina crivello étant donné que ginette lavoie à la phobie de me donner son adresse de courriel! ginette lavoie a désobéi au « prophète de jésus le christ de nazareth » puisse qu'elle a produit un rapport d'expertise avant même de recevoir mon courriel.

 


LÉGENDE


FONTE BLANCHE =
COMMENTAIRES SOLENNELS

FONTE BLEUE = TEXTE LIÉ
 
FONTE JAUNE = VÉRITÉ

FONTE JAUNE SUR FOND ROUGE =
PARJURE DÉLIRANTE NARCISSIQUE À
CONNOTATION CHRISTIANOPHOBE


FONTE OR =
DE LÀ PLUS HAUTE
IMPORTANCE

FONTE ROUGE = FAUX ET PARJURE

FONTE ROSE = PROLOGUE

 

 

|- - - « ginette lavoie » - - -|

|- - « son expertise » - -|



Laval, le 2 avril 2013



Maître Marina Crivello
460, rue Saint-Gabriel, #500
Montréal, (Québec)
H2Y 2Z9

OBJET : Expertise médicale psychiatrique concernant
Monsieur Serge Bourassa-Lacombe
Évaluation faite le 2 avril 2013

			EXPERTISE MÉDICALE PSYCHIATRIQUE

Identification
Monsieur Serge Bourassa-Lacombe est âgé de 55 ans. Il dit être marié sans que son épouse soit présente
auprès de lui. Il vivrait VOIRE PLUTÔT VIE de la Régie des rentes du Québec.
Contexte de D'expertise

Nous avons procédé VOIRE PLUTÔT J'AI PROCÉDÉ  à L'évaluation de Monsieur Serge Bourassa-Lacombe à la demande de Maître Marina Crivello, le 2 avril 2013. Il était ponctuel au rendez-vous. Nous lui avons  expliqué le rôle d’expert, le contexte de L'entrevue, la nature du mandat qui avaitété confié ainsi que les règles de confidentialité liée au processus de L'expertise. Nous avons expliqué que nous ferions le tour de sa situation au plan psychiatrique afin de répondre aux questions posées. Il a mentionné très bien comprendre l’objet de l’évaluation. Monsieur Serge Bourassa-Lacombe nous a donné l’autorisation de procéder à L'expertise et pour faire parvenir notre rapport à Maître Marina Crivello.


Mandat : 

	Il consiste à : 
- Procéder à l’évaluation psychiatrique de Monsieur Bourassa-Lacombe.
- Tenter de préciser un diagnostic.
- Vérifier s’il est apte à consentir aux soins.
1
2
OBJET : Expertise médicale psychiatrique
Monsieur Serge Bourassa-Lacombe
Évaluation faite le 2 avril 2013

Documents au dossier :

Requête pour autorisation de soins médicaux, Cour supérieure, province de Québec district de 
Montréal, datée du 1 6 janvier 2013.
Résumé des documents au dossier  :

Monsieur a été hospitalisé pour la dernière fois le 21 novembre 2012. Il avait été amené à L'urgence par Des policiers. Il a été mis sous garde préventive par Docteur Marc Sasseville, psychiatre à l’HôpitaL Louis-H. Lafontaine, avec un diagnostic de manie psychotique désorganisée. Le 26 novembre 2012, une ordonnance de garde d’une durée de quatorze jours a été rendue par L'honorable Juge Suzanne Handman, JCQ. Le 10 décembre, la garde a été renouvelée pour trente jours par L'honorable Juge Henri  Richard, JCQ. Une révision de la garde a été effectuée le 9 janvier 2013 et la garde n’a pas été maintenue.

TOUS CES ORDONNANCES DE LA COUR ONT ÉTÉ OBTENUES par des médecins-psychiatres qui ont toujours Présentés DES RAPPORTS MÉDICAUX FAUSSÉs AINSI QUE DES AFFIDAVITS CONTROUVÉS ET ONT TOUS ÉTÉ  PRÉSENTÉS SOUS PARJURES TANT DEVANT LA COUR DU QUÉBEC QUE DEVANT LA COUR SUPÉRIEUR DU QUÉBEC DEPUIS L'AN 2003 PUISQU'EN L'AN 1995 TOUS LES MÉDECINS PSYCHIATRES ONT ÉTÉ RECONNUES COUPABLE DE M'AVOIR DÉTENU AU CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE SHERBROOKE (CHUS) SITE FLEURIMONT SANS AUTORISATION DE LA COUR DEVANT LE JUGE GAÉTAN DUMAS JCS. VOIRE MES COMMENTAIRES DANS LA CAUSE BOURASSA-LACOMBE C. CHUS J'EN AI ASSEZ de ces pratiques ET « JÉSUS LE CHRIST DE NAZARETH LUI », EN A PLUS QU'ASSEZ DE TOUTE CETTE CHRISTIANOPHOBIE ET DE TOUS CES CHRISTIANOPHOBES. IL FAUT QUE VOUS SACHIEZ QUE LORSQU'ON ME MALTRAITE COMME ÇA, on maltraite aussi serge bourassa-lacombe Fondation! alors là, ça devient un sacrilège car on n'empêche « l'œuvre de jésus le christ de nazareth » de vaincre les maladies et les  désordres mentaux en plus de travailler à convaincre les cons voire les connards, voire les idiots, voire les imbéciles qui transgressent les lois de mon pays le canada À NE PLUS FAIRE ÇA. meurtres, suicides et violences augmentent donc à chaque fois qu'On s'attaque à « serge j. a. bourassa-lacombe » ON S’ATTAQUE À « serge bourassa-lacombe fondation » EN MÊME TEMPS ET AU MÊME MOMENT on s'attaque à « jésus le christ de nazareth ». et quand on ose faire ça, et bien ÇA devient très coûteux et TRÈS onéreux en vie humaines, en dommages matériels ET EN DOMMAGES COLLATÉRAUX!...

Au niveau des antécédents, nous retrouvons que Monsieur est connu en psychiatrie depuis 1995. Plus récemment, il a été suivi à l’Hôtel-Dieu du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke. Le 5 mai 2003, une ordonnance de traitement a été rendue  par L'honorable Yves Tardif, JCS, pour une période d’un an. Elle a été renouvelée le 17 mai 2004 pour trois ans par l'honorable Raynald Fréchette, JCS. Durant l’hiver 2006-2007, il a été transféré à 1’Institut Douglas à cause d’une suspicion de dangerosité. voire plutôt le mardi 23 janvier 2007 LA MAFIA MÉDICALE DE SHERBROOKE A DEMANDÉ À LA MAFIA MÉDICALE DE VERDUN QUI A DEMANDÉ À LA MAFIA POLICIÈRE DE SHERBROOKE DE ME KIDNAPPÉ EN ME TRANSPORTANT DE VILLE EN VILLE SOIT DE SHERBROOKE À VERDUN AFIN DE M’EMPÊCHER D’EN APPELER DU JUGEMENT COMATEUX DU JUGE GAÉTAN DUMAS, S’EN SUIVI ENCORE PLUS DE TORTURE INCLUANT LA PROVOCATION DE DEUX DÉPRESSIONS PROFONDE D’UNE DURÉE DE QUATRE ET DE SIX MOIS ET LA VIE SANS MON DUE DEPUIS CE JUGEMENT RENDU. LE JUGE GAÉTAN DUMAS N’A PAS RENDU SERVICE AU PAYS EN FAISANT LE COMATEUX LORSQU'IL A ÉTÉ JUGE DE CETTE CAUSE HISTORIQUE: BOURASSA-LACOMBE C. CHUS. Il a été gardé aux soins intensifs et a reçu une médication antipsychotique. Les symptômes psychotiques sont réapparus en juin 2008 et le 21 juillet 2009, Monsieur a reçu une ordonnance de deux ans de la part de l'honorable Jean-Yves Lalonde, JCS.

 

JE ME SOUVIENS, JE ME SOUVIENS ENCORE, ET JE ME SOUVIENDRAI TOUJOURS QUE MARIO ROY CETTE HOMME POUR LEQUEL IL M'EST INTERDIT DE TITRÉ DANS SA FONCTION CAR IL A VOULU QUE JE DEVIENNES UNE MACHINE À TUER EN 2004 CE QUI M'OBLIGEA À M'EXILER EN COLOMBIE-BRITANNIQUE APRÈS L’AVOIR DÉNONCER DANS UNE PLAINTE QUE J’AI ÉCRITE LA JOURNÉE DE MON QUARANTE-SEPTIÈME ANNIVERSAIRE DE NAISSANCE ADRESSÉE AU COLLÈGE DES MÉDECINS ET ADRESSÉE AUSSI À LA GENDARMERIE ROYALE DU CANADA ET LIVRÉE PAR MOI-MÊME INCLUANT 24 PERSONNES EN COPIE CONFORME, CETTE LIVRAISON FUT FAITE DU LUNDI 21 JUIN 2004 JUSQU’AU DIMANCHE 4 JUILLET 2004!

JE ME SOUVIENS, JE ME SOUVIENS ENCORE, ET JE ME SOUVIENDRAI TOUJOURS QUE MARIO ROY CETTE HOMME POUR LEQUEL IL M'EST INTERDIT DE TITRÉ DANS SA FONCTION CAR IL PROVOQUER DEUX DÉPRESSIONS PROFONDES CHEZ MOI EN 2007 POUR QUATRE MOIS ET EN 2008 POUR SIX MOIS AFIN DE ME CONVAINCRE QUE JE SUIS UN HOMME BIPOLAIRE, ME FAISANT HABITER AVEC DES PENSÉES SUICIDAIRES À CAUSE D’UNE ORDONNANCE DE TRAITEMENT VOLONTAIREMENT CONVERTI EN ORDONNANCE DE MAUVAIS TRAITEMENT PAR MARIO ROY SEULEMENT PARCE QUE JE SUIS UN HOMME DE FOI CHRÉTIENNE.
Entrevue du 2 avril 2013 :

Monsieur rapporte d’abord être marié et que c’est Jésus de Nazareth qui a effectué cela. JE NE CONNAIS PAS ET JE NE TRAVAILLE PAS POUR JÉSUS DE NAZARETH CAR JE TRAVAILLE TOUJOURS POUR JÉSUS LE CHRIST DE NAZARETH CAR JE CONNAIS LA CHANSON ET JE CONNAIS AUSSI LA DIFFÉRENCE!  JE ME SOUVIENS,

 


|- - - « ce qui suit fut traité » - - -|

|- - « devant ginette lavoie » - -|

 

 

 

VENDREDI 10 FÉVRIER 2012

 

 

«JE ME SOUVIENS, JE ME SOUVIENS ENCORE, ET JE ME SOUVIENDRAI TOUJOURS! : QUE LE VENDREDI 10 FÉVRIER 2012 C'EST SANS SAVOIR LA TRAGÉDIE DE PASCAL MORIN DE SAINT-ROMAIN QUE JE ME RENDS AU DÉPANNEUR ALISOIR VERS 19:00 LORSQU'UN CLIENT ENIVRÉ PAR L'ALCOOL ME DEMANDE DE SORTIR DEHORS CAR IL VOULAIT ME PARLER. UNE FOIS RENDU à L'EXTÉRIEUR SON LANGAGE DEVIENT GROSSIER À MON ENDROIT POUR FINALEMENT ME DEMANDER DE ME RENDRE CHEZ LUI AFIN QU'IL PUISSE ÉCOUTER CE QUE J'AURAIS À LUI DIRE QUE ÇA LUI FERAIT PEUT-ÊTRE DU BIEN? JE LUI FAIT BIEN COMPRENDRE QUE JE SUIS PRÈS À ME RENDRE CHEZ LUI SI ET SEULEMENT SI, IL CESSE D'ÊTRE GROSSIER À MON ENDROIT ET AUSSI À SON ENDROIT. IL ACCEPTE, DONC NOUS NOUS RENDONS CHEZ LUI. RENDU CHEZ LUI IL ME DIT : « C'EST  MOI, QUI PARLE! »  ALORS QU'IL VOULAIT M'AMENER CHEZ LUI POUR ENTENDRE CE QUE J'AVAIS À DIRE POUR VOIR SI ÇA NE POURRAIT PAS L'AIDER! JE LE LAISSE PARLER SACHANT QUE TÔT OU TARD IL ME LAISSERA PARLER CAR « JÉSUS LE CHRIST DE NAZARETH » N'EST PAS UN IMBÉCILE! SANS COMPTER LE TEMPS REQUIS POUR AMENER MON HÔTE À GENOUX DEVANT MOI ET CELA SANS QUE JE LUI DEMANDE! JE VOIS BIEN QUE TOUT CE QUI EST SORTI DE MA BOUCHE ÉTAIT POUR SON DESTIN. À GENOUX À LA MANIÈRE D'UN HOMME DE FOI MUSULMANE IL PLEUR DU CŒUR LES MAINS JOINTES COMME UN SERVANT DE MESSE! JE DEMANDE À « MON GRAND-FRÈRE JÉSUS LE CHRIST DE NAZARETH » QU'EST-CE QUI EST LE MIEUX À FAIRE DANS CETTE CIRCONSTANCE? IL ME DIT ALORS DE M'AVANCER VERS CET HOMME ET DE ME PENCHER VERS LUI EN DÉPOSANT MON GENOUX DROIT À TERRE ET DE LE SAISIR PAR LES POIGNETS COMME SI UN POLICIER LUI PASSERAIT LES MENOTTES! ET « LE SEIGNEUR » ME DEMANDE DE SERRER DE PLUS EN PLUS FORT. ET L'HOMME DANS TOUT CELA RÉALISE RAPIDEMENT SANS MOT DIRE QUE CE N'EST PAS MOI QUI SERRE, MAIS QUE C'EST BIEN « LE SEIGNEUR »! APRÈS UN CERTAIN TEMPS ET APRÈS UN TEMPS CERTAIN, JE DESSERRE L'EMPRISE QUE J'AVAIS SUR LUI ET JE ME RASSOIS ET APRÈS ENVIRON UNE MINUTE ALORS QU'IL PLEUR ENCORE COMME UN VEAU QUI VEUT SA VACHE! JE LUI DEMANDE DE SE RELEVER ET JE LUI FAIT PRENDRE CONSCIENCE DE SA REPENTANCE DEVANT « JÉSUS LE CHRIST DE NAZARETH! »  IL ME DIT, SERGE À CETTE HEURE TU DOIS AVOIR FAIM? JE VAIS TE FAIRE À MANGER! IMAGINEZ UN HOMME ENIVRÉ D'ALCOOL DEVENU CAPABLE DE PENSER À ME FAIRE À MANGER! PUIS SA FEMME QUI APPARAIT DANS LA CUISINE POUR SE SERVIR UN CAFÉ QUI M'EN OFFRE UN TOUT EN SACHANT QUE JE SUIS LÀ POUR LE BIEN-ÊTRE DE SON MARI ET DE SA FAMILLE! JE LUI DIT GAIEMENT QUE JE ME SENS TRÈS BIEN CAR JE RÉALISE QU'ON EST ENTRAIN DE ME SERVIR COMME UN « ROI » VOIRE COMME « MON GRAND FRÈRE LE VEUT ». AVANT DE PARTIR, J'AVAIS POUR CET HOMME UN « ÉVANGILE » ET JE L'AI INVITÉ À PRENDRE CONNAISSANCE DE « LA PAROLE DE DIEU » CAR C'EST « LE LIVRE LE PLUS PUISSANT AU MONDE » LORSQU'ON CROIT DE TOUT SON CŒUR... JE LUI AI DIT AUSSI QUE JE N'AI PAS DE CONSEIL À DONNER À PERSONNES CAR JE NE FAIS QU'AVERTIR LES GENS. « JE L'AVERTI ALORS de PRIEr car nous parlons à dieu par la prière ;  de lire LA BIBLE car c'est alors que dieu nous parle et témoigne de ce que jésus le christ de nazareth à fait dans ta vie pour sa gloire et le salut du monde! »  et qu'IL EST AVANTAGEUX DE SE RENDRE DANS UNE ÉGLISE OU L'ON ENSEIGNE LA PAROLE DE DIEU AVEC DROITURE ET JE LE METS EN GARDE CONTRE leS DIFFÉRENTES SECTES ET les DIFFÉRENCES ENTRE PROTESTANTS ET CATHOLIQUES ROMAINS. NOUS ÉTIONS TOUS LÀ, SANS SAVOIR QUE CE SOIR LÀ SE DÉROULAIT ENCORE UN AUTRE DRAME FAMILIALE, CETTE FOIS-CI PASCAL MORIN  PASSA À L'ACTE À SAINT-ROMAIN EN TUANT SA MÈRE GINETTE ROY-MORIN 1942 - 2012, ET SES DEUX NIÈCES: LAURENCE FILLION 2001 - 2012, JULIETTE FILLION 2004 - 2012! j'arrive chez le dépanneur ALISOIR sur la rue de marseille juste avant la fermeture afin de rassurer le propriétaire concernant son client éméché. et au sortir du dépanneur sur la rue de marseille, « jésus le christ de nazareth » me parla ainsi:

 

« serge! je dois te marier de toute urgence avec yoyo afin que vous soyez réuni ensemble car ce que dieu à uni que l'homme ne le sépare pas. comme je suis à l'image de dieu, ils devront comprendre qu'ils devront s'organiser pour que vous soyez unis DANS LES PLUS BREFS DÉLAIS ET LES MEILLEURS DÉLAIS! »

 

 

 

SAMEDI 11 FÉVRIER 2012

 

«JE ME SOUVIENS, JE ME SOUVIENS ENCORE, ET JE ME SOUVIENDRAI TOUJOURS! LORSQUE « JÉSUS LE CHRIST ET SOUVERAIN » M’A POUSSÉ PAR SON « ESPRIT-SAINT » À ME RENDRE LE SAMEDI «ONZE» «XI» «11» FÉVRIER «DEUX MILLE DOUZE» «MMXII» «2012» À 11:00 AU POSTE DE QUARTIER «QUARANTE-HUIT» «XVVIII» «48» DU SERVICE DE POLICE DE LA VILLE DE MONTRÉAL AFIN DE ME DÉSARMER DE LA DEUXIÈME «VERGE DE FER» QUE J’AVAIS ACHETÉ CHEZ RONA EN «DEUX MILLE NEUF» «MMIX» «2009» À LA DEMANDE DE « MON COMMANDANT JÉSUS LE CHRIST, LE ROI DES ROIS & SEIGNEUR DES SEIGNEURS » J’AI FAIT LA DÉCLARATION SUIVANTE AVEC LE DÉPÔT DE CETTE VERGE DE FER AU POLICIER EN DEVOIR : « MON COMMANDANT JÉSUS LE CHRIST DE NAZARETH » VOUS DEMANDE D’ACHEMINER CETTE ARME SUR LE BUREAU DE DUTIL & FOURNIER À QUÉBEC DANS LES PLUS BREFS DÉLAIS. DEVANT LA RÉBELLION D’UNE POLICIÈRE SUR PLACE J’AI DÛ APPELER LE « 9 1 1 » POUR M’ASSURER QUE LA REQUÊTE DE « MON COMMANDANT » SOIT BIEN COMPRISE. LA PREMIÈRE «VERGE DE FER» AVAIT ÉTÉ EXPÉDIÉE À LA DEMANDE DE « MON COMMANDANT » À LA REINE ÉLISABETH II VIA LA GOUVERNEUR GÉNÉRAL DE L’ÉPOQUE MICHAËLLE JEAN. C’EST POURQUOI VOUS ALLEZ DEVENIR RESPONSABLE DE LA PERTE DU SANG DES GENS QUI DEVIENDRONT DANGEREUX POUR EUX ET / OU POUR LES AUTRES! VOTRE REPENTANCE À TOUS ÉGARDS ENVERS « SERGE JOSEPH ADRIEN BOURASSA-LACOMBE – VERDUN (QUÉBEC) CANADA 20061957 09:12 » SERA BEAUCOUP MOINS ONÉREUSE « PAROLE DU CHRIST ». GROUILLEZ-VOUS MA GANG DE MALADE CAR « JÉSUS LE CHRIST DE NAZARETH » ME DIT DE VOUS DIRE QUE LE TEMPS PRESSE POUR LA CONFÉRENCE DE PRESSE QUI PRESSE AU SOMMET NON PAS DU CENTRE BELL, NON PAS DU SOMMET DE LA RIVE MAIS BIEN « AU SOMMET DU MONT-ROYAL DANS LE GRAND CHALET DU MARTYR ROYAL-LOYAL DE FOI CHRÉTIENNE TOUJOURS VIVANT CAR EN TANT QU'AMBASSADEUR DE PAIX, CONSEILLER EXPERT EN SÉCURITÉ NATIONALE ET GUERRIER DE LA LUMIÈRE DE L’ANGE DE L’ÉTERNEL, ANTI-TERRORISTE, URGENTOLOGUE PSYCHOSOCIALE, TRAVAILLEUR DE RUE ET DE GRAND CHEMIN, DOCTEUR EN SANTÉ MENTALE ET EN SANTÉ SPIRITUELLE, CONCEPTEUR, INGÉNIEUR ET PIONNIER DU CHRIST POUR CHRIST », J’AI BEAUCOUP D'ANNONCES À VOUS FAIRE AU SOMMET EN DIRECT AVEC UN SYSTÈME DE LIGNE OUVERTE AFIN DE SE RENDRE LÀ OÙ IL Y A URGENCE DÉTRESSE : OUI « LE MARTYR DE CHRIST, EN CHRIST, POUR CHRIST, AVEC CHRIST ET TOUJOURS VIVANT » JE VOUS ÉCOUTE ET « LE TERRY FOX DE LA SANTÉ MENTALE » EST LÀ POUR VOUS ! « PAROLE DU ROI DAVID II & «HUIT» «VIII» «8» FOIS SEIGNEUR VOIRE LE SEUL & UNIQUE FOU DE LA COUR DU ROI DES ROIS & SEIGNEUR DES SEIGNEURS VOIRE L'OINT DE L'ANGE DE L'ÉTERNEL AFIN DE VAINCRE TOUTES LES MALADIES MENTALES ». SAVEZ-VOUS QUE L'INTIMIDATION EST UNE ACTION QUI D’ÉCOULE D’UNE MALADIE MENTALE OU ENCORE D’UNE COMBINAISON DE PLUSIEURS. ALORS JE SUIS AU +1 514 442 0803 ET GROUILLEZ-VOUS AFIN D’ÉVITER DE PERDRE VOS ÊTRES CHERS DANS TOUTES SORTES D’HISTOIRES SCABREUSES OU ENCORE DE SCABREUSES HISTOIRES DE TOUTES SORTES. »

 

COMME « JÉSUS LE CHRIST DE NAZARETH EST SOUVERAIN », C'EST LUI QUI ENLÈVE LE SOUFFLE DE VIE DE TOUTES LES FAÇONS ET IL NOUS a DONNé UN SIGNE EN cette APRÈS-MIDI du 11 février 2012 CAR « WHITNEY HOUSTON » EST MORTE EXACTEMENT À 15:55 EN CE SAMEDI 11 FÉVRIER 2012 SOIT «DIX-SEPT» «XVII» «17» ANS PLUS TARD, ET CELA LA MÊME HEURE, LE MÊME JOUR, LA MÊME DATE, LE MÊME MOIS QUE  L’ARRESTATION ILLÉGAL FAIT À SHERBROOKE (QUÉBEC) CANADA DONT FUT VICTIME SERGE J. A. BOURASSA-LACOMBE qui DEVENU LE «HUIT» «VIII» «8» FÉVRIER «DEUX MILLE DOUZE» «MMXII» «2012» «VIII FOIS SEIGNEUR» pARCE QUE L'APPELÉ. LE CHOISI ET L'ÉLU DE « JÉSUS LE CHRIST DE NAZARETH », «LE ROI DAVID II» FUT IGNORÉ ET INTIMIDÉ PAR LES GOUVERNEURS DEPUIS LE MERCREDI LE 17 JANVIER 2007 DÉJÀ! « SEIGNEUR DU MONT-ROYAL » COMME PREMIÈRE SEIGNEURIE PARCE QUE GEORGE COPE DE BELL CANADA ET JEAN CHAREST, PREMIER MINISTRE DU QUÉBEC ONT VOULU VOLER MA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET NON PAS VOULU IN MARIAGE DE RAISON ENTRE «ON CAUSE POUR LA CAUSE» ET «SERGE BOURASSA-LACOMBE FONDATION» LE VENDREDI 3 FÉVRIER 2012 «LA VOLONTÉ DE JÉSUS LE CHRIST DE NAZARETH»  DANS UN PAYS QUI RECONNAIT LA SUPRÉMATIE DE DIEU ET LA PRIMAUTÉ DU DROIT LE CANADA!

 

« SANS DOUTE – SURVEILLEZ-VOUS! »

 

 

 

DIMANCHE 12 FÉVRIER 2012

 

«JE ME SOUVIENS, JE ME SOUVIENS ENCORE, ET JE ME SOUVIENDRAI TOUJOURS! «DIMANCHE LE «DOUZE» «XII» «12» FÉVRIER «DEUX MILLE DOUZE» «MMXII» «2012» À 04:00, INTEMPÉRIES AUX ÎLES-DE-LA-MADELEINE 3015 CLIENTS PRIVÉS D'ÉLECTRICITÉ. DES VENTS VIOLENTS ET L'ACCUMULATION DE VERGLAS ONT PROVOQUÉ DES BRIS IMPORTANTS SUR LE RÉSEAU DE TRANSPORT ET DE DISTRIBUTION D'HYDRO-QUÉBEC AUX ÎLES-DE-LA-MADELEINE. PLUS DE 200 POTEAUX SERVANT À LA DISTRIBUTION ET 12 POTEAUX SERVANT AU TRANSPORT ONT ÉTÉ CASSÉS, A AFFIRMÉ REJEAN SAVARD, CHARGÉ D'ÉQUIPE POUR HYDRO-QUÉBEC. DÈS 4 H DIMANCHE MATIN, PLUSIEURS PANNES ISOLÉES ONT AINSI PRIVÉ D'ÉLECTRICITÉ PRÈS DE 40 % DES CLIENTS D'HYDRO-QUÉBEC. ENVIRON 800 D'ENTRE EUX ONT RECOUVRÉ LE SERVICE AU COURS DE LA JOURNÉE. L'AMPLEUR DES BRIS SUR LE RÉSEAU A TOUTEFOIS FORCÉ LA SOCIÉTÉ D'ÉTAT À FAIRE APPEL À DES ÉQUIPES D'AILLEURS EN PROVINCE POUR AIDER À REBRANCHER LES QUELQUE 2350 CLIENTS TOUJOURS DANS L'OMBRE. DU MATÉRIEL ET DES ÉQUIPES EN PROVENANCE DE RIMOUSKI, QUÉBEC, GASPÉ, BONAVENTURE ET L'ÎLE-DU-PRINCE-ÉDOUARD NOTAMMENT, ÉTAIENT ATTENDUS AUX ÎLES-DE-LA-MADELEINE TARD EN SOIRÉE DIMANCHE. »

 

« DIMANCHE LE «DOUZE» «XII» «12» FÉVRIER «DEUX MILLE DOUZE» «MMXII» «2012» À 10:00, LE PREMIER MINISTRE JEAN CHAREST S'EST ADRESSÉ AUX MÉDIAS POUR ANNONCER LE DÉPÔT D'UN PROJET DE LOI VISANT À CONTRER L'INTIMIDATION DANS LES ÉCOLES DE LA PROVINCE. «NOUS NE VOULONS PAS ET NE VOULONS PLUS TOLÉRER. NOTRE NIVEAU DE TOLÉRANCE POUR CE TYPE DE TOLÉRANCE A CHANGÉ DEPUIS LES 50 DERNIÈRES ANNÉES. LA SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE A MANIFESTÉ LE DÉSIR QU'ON AILLE PLUS LOIN», A DIT JEAN CHAREST, D'ENTRÉE DE JEU. LE PREMIER MINISTRE A RAPPELÉ QUE L'INTIMIDATION N'EST PAS QU'UN PROBLÈME SCOLAIRE, MAIS UN PROBLÈME QUI TOUCHE TOUS LES QUÉBÉCOIS. «L'INTIMIDATION NE SE FAIT PAS ENTRE 8H LE MATIN ET 4H L'APRÈS-MIDI.» LINE BEAUCHAMP, MINISTRE DE L'ÉDUCATION, ROBERT DUTIL, MINISTRE DE LA SÉCURITÉ PUBLIQUE, ET YVES BOLDUC, MINISTRE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX ÉTAIENT ÉGALEMENT PRÉSENTS, ACCOMPAGNÉS DE REPRÉSENTANTS DES COMMISSIONS SCOLAIRES, DE REPRÉSENTANTS DE LA COMMUNAUTÉ GAIE ET DE LA CENTRALE DES SYNDICATS DU QUÉBEC. «LA LUTTE APPARTIENT À L'ENSEMBLE DE LA SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE. ON PEUT FAIRE UNE DIFFÉRENCE», A AFFIRMÉ MME BEAUCHAMP. ELLE A RACONTÉ COMMENT LE SUICIDE DE MARJORIE RAYMOND, SURVENU LE 28 NOVEMBRE DERNIER, A ÉTÉ LE POINT CULMINANT QUI A POUSSÉ LES ÉLUS À AGIR. JE SOUSSIGNÉ SERGE J. A. BOURASSA-LACOMBE N’A PAS ÉTÉ INVITÉ À CETTE CONFÉRENCE DE PRESSE CE QUI DÉMONTRE COMME VOUS ÊTES UNE GANG DE MALHONNÊTE ET UNE GANG DE MALADE! C’EST POURQUOI VOUS ALLEZ DEVENIR RESPONSABLE DE LA PERTE DU SANG DES GENS QUI DEVIENDRONT DANGEREUX POUR EUX ET / OU POUR LES AUTRES! VOTRE REPENTANCE À TOUS ÉGARDS ENVERS « SERGE JOSEPH ADRIEN BOURASSA-LACOMBE - VERDUN (QUÉBEC) CANADA 20061957 09:12! » SERA BEAUCOUP MOINS ONÉREUSE «PAROLE DU CHRIST» GROUILLEZ-VOUS MA GANG DE MALADE CAR « JÉSUS LE CHRIST DE NAZARETH » ME DIT DE VOUS DIRE QUE LE TEMPS PRESSE POUR LA CONFÉRENCE DE PRESSE QUI PRESSE AU SOMMET NON PAS DU CENTRE BELL, NON PAS DU SOMMET DE LA RIVE MAIS BIEN AU SOMMET DU MONT-ROYAL DANS LE GRAND CHALET DU MARTYR DE FOI CHRÉTIENNE TOUJOURS VIVANT CAR EN TANT QU'AMBASSADEUR DE PAIX, CONSEILLER EXPERT EN SÉCURITÉ NATIONALE ET GUERRIER DE LA LUMIÈRE DE L’ANGE DE L’ÉTERNEL, ANTI-TERRORISTE, URGENTOLOGUE PSYCHOSOCIALE, TRAVAILLEUR DE RUE ET DE GRAND CHEMIN, DOCTEUR EN SANTÉ MENTALE ET EN SANTÉ SPIRITUELLE, CONCEPTEUR, INGÉNIEUR ET PIONNIER DU CHRIST POUR CHRIST, J’AI BEAUCOUP D'ANNONCE À VOUS FAIRE AU SOMMET EN DIRECT AVEC UN SYSTÈME DE LIGNE OUVERTE AFIN DE SE RENDRE LÀ OÙ IL Y A URGENCE DÉTRESSE : OUI LE MARTYR DE CHRIST, EN CHRIST, POUR CHRIST, AVEC CHRIST ET TOUJOURS VIVANT JE VOUS ÉCOUTE ET «LE TERRY FOX DE LA SANTÉ MENTALE» EST LÀ POUR VOUS !» PAROLE DU ROI DAVID II & «HUIT» «VIII» «8» FOIS SEIGNEUR VOIRE LE SEUL & UNIQUE FOU DE LA COUR DU ROI DES ROIS & SEIGNEUR DES SEIGNEURS VOIRE L'OINT DE L'ANGE DE L'ÉTERNEL AFIN DE VAINCRE TOUTES LES MALADIES MENTALES. SAVEZ-VOUS QUE L'INTIMIDATION EST UNE ACTION QUI D’ÉCOULE D’UNE MALADIE MENTALE OU ENCORE D’UNE COMBINAISON DE PLUSIEURS. ALORS JE SUIS AU 514 442 0803 ET GROUILLEZ-VOUS AFIN D’ÉVITER DE PERDRE VOS ÊTRES CHERS DANS TOUTES SORTES D’HISTOIRES SCABREUSES OU ENCORE DE SCABREUSES HISTOIRES DE TOUTES SORTES.» ET JE SIGNE SERGE J. A. BOURASSA-LACOMBE +1 514 442 0803 »

 

 

|- - - « marina crivello » - - -|

|- - - « avocate traÎtesse » - - -|

 


LÉGENDE


FONTE BLANCHE =
COMMENTAIRES SOLENNELS

FONTE BLEUE = TEXTE LIÉ
 
FONTE JAUNE = VÉRITÉ

FONTE JAUNE SUR FOND ROUGE =
PARJURE DÉLIRANTE NARCISSIQUE À
CONNOTATION CHRISTIANOPHOBE


FONTE OR =
DE LÀ PLUS HAUTE
IMPORTANCE

FONTE ROUGE = FAUX ET PARJURE

FONTE ROSE = PROLOGUE

DE : SERGE J. A. BOURASSA-LACOMBE VERDUN (QUÉBEC) CANADA 200657-0912 – ROI DAVID II & VIII FOIS SEIGNEUR – L’OURS DE GARDE EN OR! APÔTRE & PROPHÈTE & AMBASSADEUR DE LA VÉRITÉ À LA FOI SAINTE POUR AMOUR & PAIX 22042012 – PATRIOTE DU QUÉBEC ET DU CANADA 21052012 AU SERVICE DE SERGE BOURASSA-LACOMBE FONDATION 120295 POUR VAINCRE LES MALADIES MENTALES ET CONVAINCRE CEUX QUI DORMENT?… ÇA DEVIENT TRÈS COÛTEUX DE FAIRE LA SOURDE D'OREILLE  À MA PLUME VOUS DIT JÉSUS LE CHRIST DE NAZARETH!

apotreprophete_verite_foi_sainte () rocketmail.com

À : ME MARINA CRIVELLO

CC : AFANA-NANA (YOYO) BALBINE YOLANDE SURNOMMÉ PAR JÉSUS-CHRIST ESTHER II MERCREDI LE 7 DÉCEMBRE 2011 10:51:16 - VICE-PRÉSIDENTE DE SERGE BOURASSA-LACOMBE FONDATION ; ALIGUI ZE MARIE-LOUISE ; NATHALIE-SOLANGE ; PETIA IVOVA ANDREEVA TCHOBANOVA ; JULES BRISSON - PRÉSIDENT - SELLERIE LEMAY INC ; PIERRE ET GISÈLE MAILLETTE - CRÉATIONS AVANT-GARDE ; PASTEUR DANIEL RAZAKARIA ; PASTEUR REMY BALLAIS - ÉGLISE ADVENTISTE DU SEPTIÈME JOUR ET IL EST ÉCRIT ! ; DR & PASTEUR MIKE NAGIAR ; PASTEUR ALEX KIBANJA

Envoyé le : jeudi 16 mai 2013 08:02

OBJET : IL FAUT QUE VOUS SACHIEZ ME MARINA CRIVELLO QU'AVANT LE MERCREDI 8 MAI 2013 DEPUIS QUE J'AI ÉTÉ LIBÉRÉ DE CETTE HÔPITAL PSYCHIATRIQUE LOUIS H LAFONTAINE JE N'AVAIS PAS PRIS LE TRANSPORT EN COMMUN ET AVANT DE VOUS RENCONTRER JE NE SAVAIS PAS QUE LA DRE. GINETTE LAVOIE, M. D.,  F. R. C. P. (C) (87241) AVAIT DÉSOBÉI À L’AVERTISSEMENT DE « L’APÔTRE / PROPHÈTE / AMBASSADEUR DE LA VÉRITÉ À LA FOI SAINTE POUR L’AMOUR ET PAIX! » PARLANT POUR « JÉSUS LE CHRIST DE NAZARETH! » VOUS POUVEZ TOUT DE MÊME L’AVERTIR QU’ELLE PEUT ENCORE SE REPENTIR DE L’AVOIR FAIT! CAR ON DIT QU’IL N’EST JAMAIS TROP TARD POUR BIEN FAIRE. DANS SON CAS, IL S’AGIT DE PRODUIRE UNE CONTRE EXPERTISE MÉDICALE ET NON PAS D’ENDOSSER DES MÉDECINS QUI ONT TOUT INVENTÉ DANS DES RAPPORTS CONTROUVÉS, DES AFFIDAVITS CONTROUVÉS ET DES PARJURES DEVANT LA COUR. « » SI ELLE PRÉFÈRE LE STATU QUO ALORS ÉVENTUELLEMENT RECEVRA-T-ELLE UNE ACCUSATION DE COMPLICITÉ APRÈS LES FAITS? JE NE SAIS PAS CAR JE NE SUIS PAS AVOCAT DE PROFESSION CEPENDANT « MON GRAND FRÈRE, JÉSUS LE CHRIST DE NAZARETH » ME DEMANDE D’ÉCRIRE QUE LA DRE. GINETTE LAVOIE NE SERA PAS BÉNI D’AVOIR PRODUIT CETTE EXPERTISE CONTRE MOI ELLE AURA ÉVENTUELLEMENT SON LOT DE MALÉDICTIONS ET NE SERA PEUT-ÊTRE PAS EN MESURE DE FAIRE L’ASSOCIATION! QUOI QU’IL EN SOIT, IL EST TOUJOURS TEMPS POUR ELLE DE CHANGER SON CŒUR ET DE RÉALISER QUI JE SUIS POUR ELLE ET POUR MON PEUPLE! CAR JE NE TRAVAILLE PAS UNIQUEMENT POUR MOI, MAIS BIEN POUR LES AUTRES. EST-CE QUE LE COURRIEL QUE JE VOUS ENVOIE EST LONG? DANS LES CIRCONSTANCES, ÉTANT DONNÉ TOUS LES ENJEUX, JE DOIS ME DÉFENDRE EN CONSÉQUENCE DES ATTAQUES QU’ON DÉPOSE DEVANT MOI. ET PLUS QU’ON EN DÉPOSE, ET PLUS QUE JE DEVIENS « PUISSANT » D’OÙ LE MÉRITE DES TITRES QUE J’AI REÇU DE « MON GRAND FRÈRE JÉSUS LE CHRIST DE NAZARETH! »

P. S. JE VOUS TRANSMET UNE PARTIE DES PHOTOS QUE « MON COMMANDANT » M’A DEMANDÉ DE PRENDRE POUR LUI, LE MERCREDI 8 MAI 2013 AFIN DE TUER ÉVENTUELLEMENT TOUTE FORME DE CHRISTIANOPHOBIE ET DE CONVAINCRE LES DANGER DE MALÉDICTIONS POUR TOUS LES CHRISTIANOPHOBES! PRENEZ DONC CE COURRIEL UN PARAGRAPHE À LA FOIS, VOUS AVEZ TOUT DE MÊME JUSQU’AU MERCREDI 3 JUILLET 2013 POUR LE SAVOURER CAR « LE MATRICULE 728 » C'EST RIEN À COMPARER À CE QUE J'AI VÉCU DANS LES MAINS DE LA POLICE! « » ... « »

 

SERGE JOSEPH ADRIEN BOURASSA-LACOMBE

LE SEUL & UNIQUE
APÔTRE / PROPHÈTE / AMBASSADEUR 
DE LA VÉRITÉ À LA FOI SAINTE POUR L’AMOUR ET PAIX!

EN PLUS D'ÊTRE

LE SEUL & UNIQUE
LOBBYISTE DU CHRIST!

DEPUIS QU'UN FRANÇAIS A ÉTÉ TUÉ DANS UNE GARDERIE AU QUÉBEC

QUE SUIS-JE DEVENU!                      QUELLE EST MA MISSION?

www.bourassa-lacombe.org

apotreprophete_verite_foi_sainte () rocketmail.com

TÉLÉPHONE: + 1 514 442 0803

 
« RENDEZ JUSTICE AU FAIBLE ET À L'ORPHELIN,
 FAITES DROIT AU MALHEUREUX ET AU PAUVRE, 
.
 
SAUVEZ LE MISÉRABLE ET L'INDIGENT,
 DÉLIVREZ-LES DE LA MAIN DES MÉCHANTS.»
.
 PSAUMES 82:3-4.

 


 

...XXXXXXXX...XXXXXXXX...XXXXXXXX...XXXXXXXX...XXXXXXXX...XXXXXXXX...

JE VOUS SOUHAITE UN BON PRINTEMPS ME MARINA CRIVELLO :)

J'ESPÈRE QUE L'AMPLEUR DE MES TRAVAUX VOUS PERMETTRA DE COMPRENDRE L'IMPORTANCE DE MA MISSION! ET POUR CE FAIRE, JE DOIS ÊTRE TRÈS CLAIRE AVEC VOUS AFIN DE RÉPARER CE LIEN DE CONFIANCE. JE NE CONNAIS PAS ET JE NE TRAVAILLE PAS POUR JÉSUS; JE NE CONNAIS PAS NON PLUS ET JE NE TRAVAILLE PAS POUR JÉSUS DE NAZARETH ; JE NE SERS QUE « JÉSUS LE CHRIST DE NAZARETH » CAR JE CONNAIS SA VALEUR ET JE CONNAIS AUSSI QU'IL EST « LE ROI DES ROIS », « SEIGNEUR DES SEIGNEURS », « SOUVERAIN DES SOUVERAINS » VOIRE CELUI QUI CONNAÎT TOUT DE LA SOUVERAINETÉ! C'EST POUR LUI QUE JE TRAVAILLE ET C'EST LUI « MON GRAND FRÈRE! » C'EST POUR CELA AUSSI QU'ON NE POURRA JAMAIS RÉUSSIR À ME POUSSER À DEVENIR UNE  «  MACHINE À TUER  »  NON PLUS À ME POUSSER À ABANDONNER LE COMBAT EN ME SUICIDANT!  CAR « MON GRAND FRÈRE » N'A QU'UNE PAROLE!

«  NE VOUS VENGEZ POINT VOUS-MÊMES, BIEN-AIMÉS,
MAIS LAISSEZ AGIR LA COLÈRE;
CAR IL EST ÉCRIT:
A MOI LA VENGEANCE, À MOI LA RÉTRIBUTION, DIT LE SEIGNEUR.  »

ROMAINS 12:19

«  CAR NOUS CONNAISSONS CELUI QUI A DIT:
À MOI LA VENGEANCE, À MOI LA RÉTRIBUTION!
ET ENCORE: LE SEIGNEUR JUGERA SON PEUPLE.  »

HÉBREUX 10:30

LE SEIGNEUR DONT ON PARLE ICI DANS CES DEUX VERSETS C'EST EN VÉRITÉ « MON GRAND FRÈRE,  JÉSUS LE CHRIST DE NAZARETH » C'EST POUR CELA QUE JE NE SUIS PAS VENGEUR ET QUE JE NE DONNE PLUS DE CONSEILS CAR L'APPEL DONT J'AI REÇU EST D'AVERTIR!

VOICI CE QUE LA DRE. GINETTE LAVOIE A ÉTÉ INCAPABLE D'APPRÉCIER VOIRE L’AMPLEUR DE MON ŒUVRE:

EN CE JEUDI 16 MAI 2013, JE ME SOUVIENS, JE ME SOUVIENS ENCORE ET JE ME SOUVIENDRAI TOUJOURS DU LUNDI 13 MARS 1995 LORSQUE J'AI ÉTÉ VICTIME D'UNE TENTATIVE DE MEURTRE PAR SURDOSAGE DE DROGUES LÉGALES PAR L'ÉQUIPE MÉDICALE QUI FUT PROTÉGÉE LE VENDREDI SEIZIÈME JOUR DU MOIS DE FÉVRIER 2007 VOIRE LORS DE CETTE INJUSTICE INATTENDUE ET RENDUE DANS UN JUGEMENT COMATEUX PAR LE  JUGE GAÉTAN DUMAS COUR SUPÉRIEUR SHERBROOKE! CAR LORS DU PROCÈS LES PSYCHIATRES LYNN GAUDREAULT 88442 ; CLAUDE ARBOUR 85272 ; MARC LEFEBVRE 99276 ONT TOUS TROIS AFFIRMÉS APRÈS AVOIR ÉTÉ ASSERMENTÉS QUE MON DOSSIER MÉDICAL ÉTAIT VÉRITABLE ALORS QUE DANS LES FAITS J'AI SU PROUVÉ EN FAISANT TÉMOIGNÉ LE DOCTEUR PATRICK METCALFE, VÉTÉRINAIRE ET PROFESSEUR AU COLLÈGE DE SHERBROOKE QUI À MA DEMANDE EST VENU TÉMOIGNÉ POUR AFFIRMÉ QU'IL N'A JAMAIS DÉCLARÉ À L'ÉQUIPE MÉDICALE :  « …EN PLUS, IL ÉTAIT AGRESSIF VERBALEMENT ET A FAIT DES MENACES  POUR TUER TOUT LE MONDE. »  ALORS QUE CETTE DÉCLARATION FAIT PARTIE D'UN ÉLÉMENT NOMINATIF INVENTÉ PAR L'ÉQUIPE MÉDICALE! COMME VOUS LE SAVEZ BIEN C'EST ÇA SE PARJURER! ILS SE SONT DONC DISCRÉDITÉ AU MÊME MOMENT DEVANT LE JUGE MÉRITANT UNE PEINE DE PÉNITENCIER (I) LE JUGE GAÉTAN DUMAS EN NE TENANT PAS COMPTE DE MON ŒUVRE LÉGALE, IL M'A VOLÉ DU MONTANT DE MA POURSUITE CIVILE ET LÉGALE DE $8, 888, 000.00 PLUS L'INTÉRÊT DE MON ARGENT SOIT $15, 000, 000.00 !

LE JEUDI 14 MARS 2013 PAR CONTRE, C'EST LE ONZIÈME ANNIVERSAIRE DE NAISSANCE DE « DAVID II » ET POUR CE ONZIÈME ANNIVERSAIRE ALORS QUE JE RECHERCHE MA NOURRITURE DANS LES ORDURES DU GARAGE AU VINGT LOGEMENTS OÙ J'HABITE JE DÉCOUVRE UNE PAIRE DE BOXER « SUPER MAN » JE COMPRENDS QUE « MON GRAND FRÈRE, JÉSUS LE CHRIST DE NAZARETH » ME CONSIDÈRE COMME SON « SUPER HÉROS » OU ENCORE SON « HÉROS SUPER » POUR « SUPÉRIEUR » ET JE ME RENDS COMPTE QUE JE NE PEUX RIEN FAIRE CONTRE « SA VOLONTÉ » PUISSE QU'IL EST « SOUVERAIN! » SACHANT QUE JE SUIS DEPUIS LE MERCREDI 17 JANVIER 2007 LE « ROI DAVID II » QUI LE JEUDI 8 MARS 2012 DEVINT « LE ROI DE LA FORCE MENTALE » QUI LE VENDREDI 8 MARS 2013 DEVINT « LE ROI DE LA PUISSANCE MENTALE » ENCORE « PLUS PUISSANT » DANS LES MAINS DU « SEUL & UNIQUE DIEU VIVANT ET TOUT-PUISSANT JÉSUS LE CHRIST DE NAZARETH! » CAR ON A ÉTÉ INCAPABLE DE RESPECTER « LE ROI DE LA FORCE MENTALE » ; « LE ROI DE LA FORCE MENTALE » ENLEVÉ LES MERCREDI 4 AVRIL 2012 ET 21 NOVEMBRE 2012 PAR LA POLICE DE MONTRÉAL ET SÉQUESTRÉ PAR LA MAFIA MÉDICAL DE L'HÔPITAL LOUIS-H LAFONTAINE DEVENU L’INSTITUT UNIVERSITAIRE EN SANTÉ MENTALE DE MONTRÉAL. TOUS CES MAFIEUX NE RESTERONT PAS IMPUNI PAROLE DE « MON GRAND FRÈRE JÉSUS LE CHRIST DE NAZARETH! » LUI QUI LE VENDREDI 8 MARS 2013 A ÉTÉ OBLIGÉ DE TUER UNE DE SES CRÉATIONS EN DÉCLARANT : « LE ROI DE LA FORCE MENTALE  EST MORT! VIVE! LE ROI DE LA PUISSANCE MENTALE » LA DIFFÉRENCE EST DANS LA « PUISSANCE » CAR ON PARLE DE « FORCE POLICIÈRE » ET NON PAS D'UNE « PUISSANCE POLICIÈRE » ENSUITE ON DIT TOUJOURS « DIEU TOUT-PUISSANT » JAMAIS « DIEU TOUTE FORCE »

COMME « DAVID » VAINCU GOLIATH DE MÊME « LE ROI DAVID II » VAINCRA GOLIATH II CAR « JE SUIS LE BIG DU CHRIST! » ET « LE CHRIST EST MON BANG! » JE TRAVAILLE POUR LUI ET IL TRAVAILLE POUR MOI! JE PASSE À L'ACTE POUR LUI ET IL PASSE À L'ACTE POUR MOI! J'ÉCRIS POUR LUI, PUIS IL APPUIE MES ÉCRITS... C’EST L'ÉVOLUTION DE LA CRÉATION DE NOTRE « BIG BANG SPIRITUELLE » JE DOIS VOUS ASSURER ET VOUS AVERTIR QUE « MON BANG EST BÉNÉDICTIONS OU MALÉDICTIONS DÉPENDAMMENT DE LA MANIÈRE DONT ON ME CONSIDÈRE, DE LA MANIÈRE DONT ON ME TRAITE ET DE LA MANIÈRE DONT ON CONSIDÈRE AUSSI MON BANG VOIRE JÉSUS LE CHRIST DE NAZARETH LE SOUVERAIN, SANS AUCUN DOUTE CAR TOUT EST CERTIFIÉ PAR MON VÉCU! AU TRAVERS MES ÉCRITS, JE VOUS LE CERTIFIE ÇA DOIT ÊTRE CLAIRE POUR VOUS COMME DE L'EAU DE ROCHE! »

VOICI UNE PAGE INTERNET QUI VOUS PERMETTRA D'APPRÉCIER UNE MISE À JOUR QUI SERA INTÉGRÉ DANS LA PAGE D’ACCUEIL DE NOTRE SITE INTERNET!

www.bourassa-lacombe.org/08062013.htm

VOICI UNE PAGE QUI N'EST PAS TERMINÉ ET DONT JE TRAVAILLE À CONSTRUIRE DEPUIS MA SORTIE DE CETTE DERNIÈRE DÉTENTION ILLÉGALE, ILLÉGALE CAR OBTENUE DEVANT LE COUR PAR LA RUSE, LA PARJURE ET LA TROMPERIE ENVERS LE JUGE!

VOUS VERREZ LES MOTIFS DU TRIBUNAL ADMINISTRATIF COMMENTÉS PAR MOI, C'EST SUIVI DU RAPPORT DE BORDELEAU QUE JE NE PEUX PLUS TITRÉ CAR « MON GRAND FRÈRE JÉSUS LE CHRIST DE NAZARETH » NE LE VEUT PLUS, IL SERRE LA VIS OU ENCORE LE VICE, C'EST SUIVI PAR LE RAPPORT D'EXPERTISE DE LA DRE GINETTE LAVOIE QUI SANS CONTREDIT EST COMMENTÉ PAR MOI SANS ÊTRE COMPLÉTÉ. SANS CONTREDIT  CAR C'EST COMME MON PÈRE ME DISAIT: « JE L'AI BIEN AVERTI! »

LA DRE GINETTE LAVOIE PEUT-ELLE CHANGER SON CŒUR ENVERS
« LE ROI DE LA PUISSANCE MENTALE »
SI AUTANT QUE FAIRE SE PEUT!
SI ELLE A À CŒUR COMME MOI LE DESTIN DE TOUT UN PEUPLE QUI SOUFFRE
DE VOIR TOUTE L’ÉMERGENCE GRANDISSANTE DE CETTE VIOLENCE DIMINUER
AU QUÉBEC, AU CANADA, ET DANS LE MONDE!
COMME L'A SI BIEN FAIT JEAN-HENRI DUNANT AVEC SA CROIX ROUGE!

LA DRE GINETTE LAVOIE DEVRAIT VENIR ME VISITER
À MES BUREAUX EN VOTRE PRÉSENCE
AFIN VRAIMENT DE VOIR CE QUI NE VA PAS DANS MA VIE
PLUTÔT QUE DE REMÂCHER
CE QUI A ÉTÉ CONTROUVÉ PAR ÉCRIT SUR MON COMPTE
ET TRANSMIT PAR
PARJURE DEVANT LES TRIBUNAUX!

MONSIEUR CLAUDE DENIS M'A RETARDER LUI LE SAMEDI 4 MAI 2013, JE NE CONNAIS PAS SONT HISTORIQUE PSYCHIATRIQUE MAIS JE SAIS QUE CE N'EST PAS NOUVEAU POUR LUI. JE L'AI CONNU AU CENTRE DE JOUR LE PIVOT EN 2009. JE N'AI QU'À TRAVERSER LE BOUL. LANGELIER À PARTIR DE CHEZ MOI EN DIAGONALE. CE QUE JE PARTAGE ICI EST ASSEZ IMPORTANT CAR À L'AUTOMNE 2012 MONSIEUR DENIS FUT HOSPITALISER POUR UN PROBLÈME DE PENSÉES SUICIDAIRES. LORS DE SON HOSPITALISATION, IL Y EU CERTAINEMENT UNE AJUSTEMENT DE SA MÉDICATION. MALGRÉ TOUT LE SAMEDI SOIR 4 MAI 2012 MONSIEUR CLAUDE DENIS ME DEMANDA SI JE POUVAIS FAIRE QUELQUE CHOSE POUR LUI AFIN QU'IL PUISSE VIVRE SANS CES PENSÉES SUICIDAIRES? JE LUI AI RÉPONDU PAR L'AFFIRMATIVE EN LUI DISANT QUE JE PEUX PRIER POUR TOI CAR « JE NE VEUT PAS LE DON DE GUÉRISONS » JE PRÉFÈRE LE LAISSER À « MON GRAND FRÈRE » SACHANT QUE « MON GRAND FRÈRE » ME LE RENDRA CAR JE TIENS À CE QUE CE SOIT « JÉSUS LE CHRIST DE NAZARETH » QUI EN REÇOIVE LE CRÉDIT! JE ME SUIS AVANCÉ VERS LUI, J'AI PRIS SA MAIN EN PLAÇANT MON GENOUX DROIT PAR TERRE ET J'AI PRIÉ À HAUTE VOIX! PENDANT QUE JE PRIAIS POUR LUI « LE FEUX DU SAINT-ESPRIT » C'EST INSTALLÉ DANS NOS MAINS ET JE LUI AI DIT TOI C'EST LA PREMIÈRE FOIS QUE TU EXPÉRIMENTE CE PHÉNOMÈNE, MOI CE N'EST PAS LA PREMIÈRE FOI CAR JE L'AI VÉCU DES MILLIERS DE FOIS! JE LUI DIT AUSSI QUE JE NE CONNAIS PAS LES VOIES DE « JÉSUS LE CHRIST DE NAZARETH » CAR ELLES SONT INSONDABLES ET IMPÉNÉTRABLES! JE LUI AI AUSSI DIT: UN COUP RENDU CHEZ TOI SI TU ES ATTAQUÉ DE CES PENSÉES SUICIDAIRES NE TE RENDS PAS À L'HÔPITAL MAIS PLUTÔT DIRIGE TOI SI NÉCESSAIRE CHEZ MOI, J'AI UNE CHAMBRE POUR TOI. LE LENDEMAIN, J'AI EU UN CONTACT TÉLÉPHONIQUE AVEC MONSIEUR CLAUDE DENIS IL FUT GUÉRI PAR « JÉSUS LE CHRIST DE NAZARETH » PAR MON ENTREMISE SANS AUCUN DOUTE ET C'EST UNE PARTIE DE MON TRAVAIL!

www.bourassa-lacombe.org/APOTRE_VERITE_FOI_SAINTE/
21032013_1330_DECISION_SUITE_AUDITION_DEVANT_LE_TAQ.htm

DEVANT L'INCOMPRÉHENSION DE TOUT LE MONDE
« JÉSUS LE CHRIST DE NAZARETH »
VEUT UN HUIS CLOS ENTRE
« PAULINE MAROIS » ET « LE ROI DE LA PUISSANCE MENTALE!»

www.bourassa-lacombe.org/APOTRE_VERITE_FOI_SAINTE/07032013_0900.htm

SUPPORTEZ... LE SEUL & UNIQUE!
BEAR... THE ONE & ONLY! SOSTENGA... ¡SOLO Y ÚNICO! الدعم... فقط، وفريدة من نوعها! MEISTERT... DER EINZIGE! 支援。..僅僅一個和獨一!תמוך... היחיד ייחודי! ПОДДЕРЖИТЕ... ОДИН-ЕДИНСТВЕННОЕ!

www.bourassa-lacombe.org/Jacques_Cartier_II/26102012_1445_AIDE_HELP_AYUDA.htm#aide

VOICI POUR MON PREMIER VIDÉO TÉLÉRÉALITÉ
DANS LEQUEL ON ME VOIS TRÈS ÉMOTIONNEL
PLEURANT ME RAPPELANT CE MANQUE D'AMOUR DE LA POLICE À MON ENDROIT
CONDUIT À L'HÔPITAL LE CHUS BOWEN EN DÉCEMBRE 2006 ET JANVIER 2007
QUATRE OU CINQ FOIS ME CONDUISANT À CHAQUE FOIS
POUR UNE URGENCE PSYCHIATRIQUE
TANT PAR LA SÛRETÉ MUNICIPALE ET LA SÛRETÉ DU QUÉBEC DE COOKSHIRE!

JACQUES CARTIER II CELUI QUI CHERCHE POUR TROUVER ET QUI TROUVE TOUJOURS!

www.youtube.com/watch?v=2D9kBUJMkgg

COMME VICTOR DELAMARRE À PROPHÉTISÉ QU'UN JOUR IL VAINCRAIT LOUIS CYR

DE MÊME LE VENDREDI 8 MARS 2013
VICTOR DELAMARRE II A PROPHÉTISÉ QU'UN JOUR
IL VAINCRA MESMER DEVANT LE MONDE!

AVEC L'ACCÈS DE MON TRÔNE UN PRÉVOST CAR BLANC PERSONNALISÉ SELON LES EXIGENCES DU SOUVERAIN DE LA SOUVERAINETÉ CHEZ MILLENIUM LUXURY COACHES EN FLORIDE «  II  » «  2  » «  DEUX  » MILLIONS DE DOLLARS USD. AMEN! AINSI-SOIT-IL! ET ALLÉLUIA!

www.millenniumluxurycoaches.com/

VOICI DES PAGES RECONSTRUITE RÉCEMMENT:


www.bourassa-lacombe.org/fr/table/min_sec_public.htm

 
www.bourassa-lacombe.org/fr/table/min_justice.htm

ET VOICI LE LIEN POUR « LA PSYCHIATRIE QUI NOUS MENT » DIRECTEMENT DE LA FRANCE!

www.mensongepsy.com/fr/

VOICI POUR L'IMMINENCE D'UNE
TRÈS GRANDE VICTOIRE CONTRE
 LA LAÏCITÉ,
LES ANTICHRISTIANISTES
ET
LES CHRISTIANOPHOBES!

J'INVITE LES QUATRE FEMMES QUI REÇOIVENT L'HONNEUR DE SE RETROUVER EN COPIE CONFORME DE PRIER AVEC MOI POUR VOUS: IL Y A YOYO MA FEMME ; MARIE-LOUISE MÈRE SPIRITUELLE DE YOYO ET AUSSI MA BELLE-MAMAN ; NATSOLO ET PETIA MES DEUX FILLES SPIRITUELLES :)

QUE NOTRE-PÈRE QUI EST AUX CIEUX VOUS BÉNISSE ME MARINA CRIVELLO ABONDAMMENT  QU’IL VOUS GUIDE, QU’IL VOUS PROTÈGE CORPS, ÂME ET ESPRIT, QUE VOTRE SANTÉ SPIRITUELLE, PHYSIQUE, ÉMOTIONNELLE, ET FINANCIÈRE SOIENT PROSPÈRE, QUE VOTRE INTÉGRITÉ ET VOTRE LOYAUTÉ SOIT PROSPÈRE, QUE LE SAINT-ESPRIT COULE EN VOUS EN ABONDANCE. QUE VOTRE FOI SOIT GRANDISSANTE ET QUE VOTRE SANCTIFICATION VOUS PERMETTRE DE VOUS PRÉPARER AU RETOUR DE NOTRE SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST ET C’EST EN SON NOM QUE J’AI PRIÉ. AMEN!

SERGE JOSEPH ADRIEN BOURASSA-LACOMBE

LE SEUL & UNIQUE
APÔTRE / PROPHÈTE / AMBASSADEUR 
DE LA VÉRITÉ À LA FOI SAINTE POUR L’AMOUR ET PAIX!

EN PLUS D'ÊTRE

LE SEUL & UNIQUE
LOBBYISTE DU CHRIST!

DEPUIS QU'UN FRANÇAIS A ÉTÉ TUÉ DANS UNE GARDERIE AU QUÉBEC

QUE SUIS-JE DEVENU!                      QUELLE EST MA MISSION?

www.bourassa-lacombe.org

apotreprophete_verite_foi_sainte () rocketmail.com

TÉLÉPHONE: + 1 514 442 0803

 
« RENDEZ JUSTICE AU FAIBLE ET À L'ORPHELIN,
 FAITES DROIT AU MALHEUREUX ET AU PAUVRE, 
.
 
SAUVEZ LE MISÉRABLE ET L'INDIGENT,
 DÉLIVREZ-LES DE LA MAIN DES MÉCHANTS.»
.
 PSAUMES 82:3-4.

 

 

...XXXXXXXX...XXXXXXXX...XXXXXXXX...XXXXXXXX...XXXXXXXX...XXXXXXXX...

 

|- - - « marina crivello » - - -|

|- - « INCAPABLE DE M'ASSURER » - - -|
|- - « D'UNE DÉFENSE PLEINE ET ENTIÈRE » - -|

No. 500-17-075710-134

COUR SUPÉRIEURE

District de Montréal



DOCTEUR ANDRÉ LUYET ET
HÔPITAL LOUIS-H. LAFONTAINE

				Demandeurs
C.
SERGE BOURASSA-LACOMBE

				Défendeur
Et
LE CURATEUR PUBLIC DU QUÉBEC

				Mis en cause

DÉCLARATION DE LA PROCUREURE Du
DÉFENDEUR AFIN DE CESSER D’OCCUPER
W SELON L'ARTICLE 249 C.p.c.

COPIE POUR LE DÉFENDEUR


Marina Crivello
AVOCATE - ATTORNEY

465, SAINT-JEAN, SUITE 301
MONTREAL, QUEBEC H2Y 2R6

TÉLÉPHONE : 514-940-0104
TÉLÉCOPIEUR : 514-842-4859
ADRESSE ÉLECTRONIQUE: marinacrivello@gmail.com
CODE AC-OOGO

 

CANADA
PROVINCE DE QUEBEC
DISTRICT DE MONTRÉAL
 

No: 500-17-075710-134

 

  COUR SUPÉRIEURE

  DOCTEUR ANDRÉ LUYET ET HÔPITAL
  LOUIS-H. LAFONTAINE

                                                  Demandeurs
  C.

  SERGE BOURASSA-LACOMBE

                                                  Défendeur

  Et

  LE CURATEUR PUBLIC DU QUÉBEC

                                                  Mis en Cause


 

 


 
 
 

DÉCLARATION DE LA PROCUREURE DU DÉFENDEUR AFIN DE CESSER
D’OCCUPER SELON L’ARTICLE 249 C.p.c.


 

Destinataires :

 

Monsieur Serge Bourassa-Lacombe

Défendeur

Et

Me Marie Boivin
Institut Universitaire en Santé mentale de Montréal
7401, rue Hochelaga
Montréal, Québec H1N 3M5

Procureure des demandeurs



PRENEZ AVIS que la procureure du défendeur entend cesser d’occuper pour ce
dernier.

Si vous vous opposez à la cessation d’occuper de la procureure du défendeur, vous devez, dans un délai de dix (10) jours, formuler par écrit votre opposition, la notifier à toutes les parties et en produire une copie au greffe.

FAUTE par vous de vous opposer dans ce délai, cette déclaration sera acceptée et le défendeur sera dès lors réputé ne plus être représenté.

VEUILLEZ AGIR EN CONSÉQUENCE.

  Montréal, le 21 mai 2013

(s) Marina Crivello

MARINA CRIVELLO, avocate
 

|- - - « L'honorable  juge » - - -|
|- - - « wilbrod c. décarie jcs » - - -|
|- - - « 500-17-075710-134 24072013 » - - -|
 
 


LÉGENDE


FONTE BLANCHE =
COMMENTAIRES SOLENNELS

FONTE BLEUE = TEXTE LIÉ
 
FONTE JAUNE = VÉRITÉ

FONTE JAUNE SUR FOND ROUGE =
PARJURE DÉLIRANTE NARCISSIQUE À
CONNOTATION CHRISTIANOPHOBE


FONTE OR =
DE LÀ PLUS HAUTE
IMPORTANCE

FONTE ROUGE = FAUX ET PARJURE

FONTE ROSE = PROLOGUE

COUR SUPÉRIEURE


Canada
PROVINCE DE QUÉBEC g
DISTRICT DE MONTRÉAL
« Chambre Civile »


N° : 500-17-075710-134


DATE: Le 24 juillet 2013
 

SOUS LA PRÉSIDENCE DE: Le désHONORABLE JUGE wilbrod c. décarie

Dr ANDRÉ LUYET et
INSTITUT UNIVERSITAIRE EN SANTE MENTALE DE MONTREAL

(L'Hôpital LOUIS-H. LAFONTAINE) Ë
                        Demandeurs

C.

SERGE BOURASSA-LACOMBE
                        Défendeur
 

et

LE CURATEUR PUBLIC DU QUÉBEC
                        Mis en Cause

 

 

Jugement à
(rendu séance tenante)

[1] VU la demande pour autorisation de soins médicaux présentée par les demandeurs Concernant le défendeur ;

[2] VU la preuve faite et les pièces versées au dossier ;

[3] CONSIDÉRANT l'inaptitude du défendeur à prendre une décision éclairée quant aux traitements requis par son état de santé ;

[4] CONSIDÉRANT le meilleur intérêt du défendeur ;

500-17-075710-134                  pAGe 2

[5] CONSIDÉRANT que la demande est fondée ;

PAR CES MOTIFS, LE TRIBUNAL :

[6] ACCUEILLE la présente requête ;

[7] AUTORISE les demandeurs, I 'INSTITUT UNIVERSITAIRE EN SANTÉ MENTALE DE MONTREAL (HÔPITAL LOUIS-H. LAFONTAINE) et le Dr ANDRÉ LUYET ou l'établissement de santé et de services sociaux, les membres du personnel clinique ou les médecins qu'ils délègueront à cet effet, a prendre les dispositions nécessaires pour soumettre le défendeur, contre son gré si nécessaire, au plan de traitement décrit ci-contre et aux conditions stipulées
 

 

l'administration d'une médication antipsychotique par voie orale ou injectable à courte ou longue action, selon les circonstances cliniques, la collaboration du défendeur et son observance au traitement ;
 

 

l'administration d'une médication antiparkinsonienne, si besoin est, pour contrer les effets secondaires surtout d'ordre moteur pouvant être occasionnés par la prise d‘antipsychotiques et qui feront l'objet de l'attention voulue ;
 

 

 l'administration d'un stabilisateur de l'humeur, pour réguler les variations de l'humeur et la composante affective présentes dans la pathologie du défendeur ;
 

 

la possibilité de soumettre le défendeur à la fréquence appropriée selon le type de médication administrée, aux prélèvements sanguins et autres examens de routine permettant de vérifier les paramètres biologiques et les effets des médications administrées et s'assurer que ces dernières peuvent êtrecontinuées en toute sécurité pour lui ;


 

 

 

 

 
 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

le tout, sur une période de trois ans et, quant à la médication, à un dosage pouvant être ajusté ou modifié par le médecin traitant, en fonction de l'évolution clinique du défendeur, SERGE BOURASSA-LACOMBE, sa réponse a la médication et en fonction de la plus petite dose efficace pour chacune ;
 

[8] ORDONNE au défendeur, SERGE BOURASSA-LACOMBE, de se soumettre au plan thérapeutique ci-dessus tout autant en milieu hospitalier, le cas échéant, que dans la communauté et de se conformer aux directives de son médecin traitant pour le contrôle de son état et la poursuite des traitements dans la communauté ;

[9] ORDONNE que le défendeur, SERGE BOURASSA-LACOMBE, à défaut par lui de se soumettre à son plan de traitement et de se présenter aux rendez-vous qui lui seront fixés en clinique externe, soit, avec l'intervention ou l'assistance d'agents de la paix ou de policiers, si transporté aux urgences de l’Hôpital Louis-H. Lafontaine pour la réinstauration immédiate des traitements et pour y être hospitalisé si nécessaire jusqu'à la re-stabilisation de sa condition, mais en tout état de cause pour une durée maximale ;

500-17-075710-134                  pAG32

[10] ORDONNE aux agents de la paix ou aux policiers d’aller Chercher le défendeur, SERGE BOURASSA-LACOMBE, où qu’il se trouve y compris à son domicile, et d’en effectuer le transport comme requis dans les circonstances évoquées au paragraphe précédent et conformément aux dispositions qui y sont prévues; les AUTORISER à utiliser pour ce faire, si nécessaire, la force requise pour y pourvoir ;

[11] ORDONNE à tout médecin traitant du défendeur, SERGE BOURASSA-LACOMBE, de faire rapport aux six (6) mois, au Conseil des médecins, dentistes et pharmaciens (CMDP) de l'établissement sur l’évolution de santé de ce dernier ;

[12] ORDONNE aux demandeurs, s’il survient un conflit entre le médecin traitant du défendeur, SERGE BOURASSA-LACOMBE et le CMDP de l’établissement, d’en saisir immédiatement le tribunal ;

[13] ORDONNE que toutes et chacune des ordonnances précédemment mentionnées soient en vigueur pour une période de trois ans à compter de la date du jugement à être rendu sur les présentes ;

[14] ORDONNE l’exécution immédiate du présent jugement nonobstant appel ;

[15] AUTORISE tout autre établissement de santé et de services sociaux délégué par l’établissement demandeur qui pourrait prendre le défendeur, SERGE BOURASSA-LACOMBE en charge, ou bien, l’hospitaliser pendant la durée du présent jugement, à prendre les dispositions nécessaires pour le traiter conformément aux termes dudit jugement, étant entendu que cet autre établissement sera soumis aux mêmes conditions et pourra se prévaloir des mêmes prérogatives que [établissement demandeur dans l’application du plan de traitement ;

[16] LE TOUT sans frais.
 


 

MOI SERGE J. A. BOURASSA-LACOMBE VOUS INVITE DANS VOTRE VIE À PASSER À L'ACTE TOUT COMME MOI J'AI APPRIS À LE FAIRE, EN SURMONTANT LE MAL PAR LE BIEN! ET MONSIEUR DANIEL BORDELEAU DEVANT SON COMPORTEMENT MAFIEUX EN UTILISANT SON TITRE ET DEVANT LA QUALITÉ DE SON RAPPORT MÉDICALE J'AI DÉCIDÉ DE PASSER À L'ACTE ET DE TRAVAILLER TRÈS FORT POUR RÉDIGER LE RAPPORT DE LA COMMISSION D'ENQUÊTE BOURASSA-LACOMBE EN SANTÉ MENTALE ET SERVICES SOCIAUX, UN RAPPORT D'EXPERTISE DE DIX-HUIT ANNÉES ET PAR CONSÉQUENT ASSEZ VOLUMINEUX POUR DÉMOLIR TOUS LES RAPPORTS PSYCHIATRIQUES DONT J'AI ÉTÉ LA VICTIME DE CRIMINELS HAINEUX SEULEMENT PARCE QUE JE SUIS UN HOMME DE FOI CHRÉTIENNE! afin d'obtenir un accès gratuit au rapport que   JÉSUS LE CHRIST (1)(2)(3)(4)(5)(6)(7)(8) DE NAZARETH m'a dicté en totalité incluant la présentation dans son entier alors faite moi plaisir en cliquant sur la photo tic-tac-to que vous voyez emprisonnée!

 

 

 

__

__ __ __ __ __ __ __ __ __ __ __ __ __ __ __ __ __ __ __ __ __ __ __ __ __ __ __
 
«FAITES EN TOUT TEMPS PAR L'ESPRIT TOUTES SORTES DE PRIÈRES ET DE SUPPLICATIONS. VEILLEZ À CELA AVEC UNE ENTIÈRE PERSÉVÉRANCE, ET PRIEZ POUR TOUS LES SAINTS.» ÉPHÉSIENS 6:18

________ ________ ________

apotreprophete_verite_foi_sainte () rocketmail.com

 
«PRAYING ALWAYS WITH ALL PRAYER AND SUPPLICATION IN THE SPIRIT, AND WATCHING THEREUNTO WITH ALL PERSEVERANCE AND SUPPLICATION FOR ALL SAINTS;» EPHESIANS 6:18

JUDGES:
SYLVIE GAGNON - LAWYER
DR STANLEY BERNARD MÉNARD - PSYCHIATRIST
GERTRUDE ROCHELIN - PSYCHOLOGIST

FILE SAS-M-205668-1211

HERE ARE motives in the support of the decision returned by
the administrative Court of Quebec
in the file mentioned officially ABOVE FOR
The AUDITION OF JANUARY 9TH, 2013 13:30

«ARABIC» «汉语» «DEUTSCHE» «eNGLISH» «ESPAÑOL» «Français» «העברים» «русско»

 

ATTENTION! GENERALLY THE PICTURES OF THIS INTERNET PAGE CACHE IN ANOTHER, THEN WATCH YOUR WAY TO NAVIGATE TO SEIZE ALL WHAT I HAVE TO OFFER YOU FOR YOUR UNDERSTANDING AS SOON AS YOU ARE THE MOUSE POINTER ON YOUR PHOTO THEN I SHOW YOU PHOTO BEHIND THAT WHICH MUST ALSO BE SEEN BY YOU! TAKE NOTICE THAT THE PHOTOS AND THEIR STRATEGIC UP ARRANGEMENTS A PRAYER FOR ENDLESS VICTORY CAUSE SOME AND NOT SOME VICTORY FOR THE GLORY OF JESUS LE CHRIST (1)(2)(3)(4)(5)(6)(7)(8) OF NAZARETH. AND THE SALVATION OF THE WORLD TO BUILD A BETTER COUNTRY! VICTORY WILL BE MORE CLEAR MA, NET AND ACCURATE TO MY ENEMIES AND MORE JESUS LE CHRIST (1)(2)(3)(4)(5)(6)(7)(8) OF NAZARETH IS CONTENT! ENJOY GOOD NAVIGATION TO OVERCOME MENTAL ILLNESS AND CONVINCE THE CONS OR assholes OR THE IDIOTS, unconscious CHECK OR ULTIMATELY ALL those who transgress CRIMINAL CODE OF MY COUNTRY CANADA TO STOP THE violate! AS I REMEMBER, I REMEMBER AGAIN AND I will always remember HEARING FIRST FRIDAY May 2009 ME MARC BELLeMARE THAT WAS Elected Liberal Party of Quebec in Vanier in 2003. Minister of Justice, Attorney General and Minister responsible for the administration of legislation on 29 April 2003 to 27 April 2004 IN MY COUNTRY THAT: «THE LAW IS THE LAW, THE JUDGE HAD NO CHOICE. LIE UNDER OATH IS A CRIME! AND NO ONE IS ABOVE THE LAW.» THE CONTEXT OF THIS STATEMENT IS THAT GUY LAFLEUR WHO LIE BEFORE THE COURT (+) TO PROTECT HIS SON MARK LAFLEUR MUCH LESS THAN THAT HEAVY MENT TO COURT SAYING THAT PATIENT CARE NEEDS CARE WHILE NOT REQUIRED AND THAT IS THE PURPOSE OF EXCLUDING THE PERSON OF ITS ENVIRONMENT IN ADDITION TO GIVE HIM TREATMENTS ARE NOT REQUIRED TO PLACE AND PERSON IN DANGER FOR HER OR FOR THE OTHER, BUT FORGET ALL THIS TORTURE torments Time Offer BECAUSE THE PERSON ESTDE CHRISTIAN FAITH! DECLARATION OF ME MARC BELLeMARE was RESUME BY JEAN CHAREST, FRANÇOISE DAVID, AMIR KHADIR, FRANÇOIS LEGAULT AND PAULINE MAROIS (+) (++) IN THEIR ELECTORAL CAMPAIGN IN QUEBEC 2012 HOPE to convince the electorate, voters astonished to hear ALL THAT IS EXPOSED TO THE CHARBONNEAU INQUIRY COMMISSION AS A MANDATE THAT TO EMPHASIZE THE CORRUPTION IN THE FIELD OF THE CONSTRUCTION WHILE THE MISSION THAT I HAVE RECEIVED  SUNDAY February 12, 1995 22:00 AND THE INVESTIGATION IN THE FIELD OF HEALTH TO DO THE SAME IF NOT MORE! AND I PERSIST AND I SIGN BECAUSE I HAVE NOT AFRAID OF ANY SINGLE ONE; ARMED OR UNARMED / POLICE OR NOT... NOT THAT I FEEL ALMIGHTY OR THAT I FEEL ABOVE ALL AS A PARANOID IN  SCHIZOPHRENIC IN A PSYCHOSIS MAY FEEL BECAUSE WITHOUT THE LOVE AND SUPPORT OF MY BIG BROTHER NOTHING I CAN DO. AND I DISCOVERED AND I SHARING THAT BY MY BIG BROTHER JESUS LE CHRIST (1)(2)(3)(4)(5)(6)(7)(8) OF NAZARETH AND THE POWER THAT HE GIVES ME, THE HOLY SPIRIT THE INHERITANCE WHO HE RECEIVED FROM HIS FATHER. I CAN DO WHAT MY BIG BROTHER WANTS ME TO DO FOR HIM AND HE BRINGS ME TO HAVE AWSOME PROJECT TO DEVELOP FOR THE BENEFIT OF HIS RUNNER AND TO THE BENEFIT OF EVERYONE!
 

 
 


LEGEND


 BLACK FONT ON
 WHITE BACKGROUND =
 NON
VERIFIABLE  FOR NOW
 

BLACK FONT ON RED BACKGROUND = NARCISSISTIC DELIRIOUS PERJURY  IN A
 CHRISTIANOPHOBE CONNOTATION


BLUE
FONT =
COMMENTS SOLEMN

 
YELLOW FONT = TRUTH

RED FONT = FALSE AND PERJURY

PINK FONT = PROLOGUE

 

JUDGES:
SYLVIE GAGNON LAWYER
PSYCHIATRIST DOCTOR STANLEY BERNARD MÉNARD
GERTRUDE Rochelin PSYCHOLOGIST
FILE SAS-M-205668-1211

 

Montreal, March 21, 2013

Serge Bourassa-Lacombe
c / o: Dir. Professional Services
Hôpital Louis-H. Lafontaine
7401, rue Hochelaga
Montreal QC H1N 3M5

NO FILE TAQ SAS-M-205668-1211

Serge Bourassa-Lacombe, applicant         c.
Louis-H.-Lafontaine, respondent


TRANSMISSION OF REASONS FOR A DECISION


Please find attached the reasons supporting the decision of the Administrative Tribunal of Québec in the folder mentioned in the title.

We remind you that under the law, it is the parties who filed the documents on file to repossess, otherwise they will be destroyed at the expiration of a period of one year.

For any communication with the Tribunal, please refer to the addresses appearing at the bottom of the page and the file number TAQ above.

 

The Secretary of the Tribunal


Social Affairs Division
500, boul. Rene Levesque West, 21th floor, Montreal (Quebec) H2X 1W7
Phone: (514) 873-7154 1-800-567-0278 Fax: (514) 873-8288 www.taq.gouv.qc.ca


 

ADMINISTRATIVE TRIBUNAL OF QUÉBEC

Social Affairs Division
In terms of protection of persons whose mental state presents a danger to themselves or others
 

Date: 21 MARS 2013

Neutral citation: 2013 QCTAQ 02296

File: SAS-M-205668-1211


Before administrative judges:

GERTRUDE Rochelin (psychologist)
SYLVIE GAGNON (Lawyer)
BERNARD STANLEY MÉNARD (psychiatrist)


SERGE BOURASSA-LACOMBE
Applicant

C.

LOUIS HOSPITAL-R-LAFONTAINE
Respondent


 

File: SAS-M-205668-1211

Page: 2


DECISION


[1] The Court is hearing an application under the section 21 of the Act respecting the protection of persons whose mental state presents a danger to themselves or others, calling for the lifting of the custody in an institution where the applicant is subject to an order of the Court of Québec rendered December 13, 2012 for a period of 30 days.

[2] The institutional custody following two psychiatric examinations conducted by Dr. José Luis Fabien INSTEAD JOSÉ LUIS FABIAN  85037 TÉL. : 514-251-4000 and Dr. Manuel Serranon INSTEAD MANUEL SERRANO 69464 TÉL. : 514-251-4000 #3448, psychiatrists at THE HOSPITAL LOUIS H. LAFONTAINE, respondent, who concluded that the need for such care. The reports of these examinations are dated respectively 10 and 12 December 2013.

[3] Following the filing of the application initiating proceedings, November 30, 2012, the Court held a hearing on 9 January 2013, THE HOSPITAL LOUIS H. LAFONTAINE. The applicant was brought there by ambulance 21 November 2012, in connection with a disorganization of his mental state and behavior.

[4] At the hearing, the applicant was represented by Mr Kim Deslongchamps INSTEAD me Létourneau-Montminy while in hospital, for its part, is not represented.

[5] At the hearing, the Court heard the testimony of DANIEL BORDELEAU 77279 TÉL.: 514-251-4000 #2021 (1)(2)(3)(4), medical practitioner, and the applicant.

[6] Before his hospitalization, Mr. lived alone in his apartment since 2007 INSTEAD SINCE 2008, and received social assistance.


1 RSQ, c. P-38001


 

File: SAS-M-205668-1211

Page 3


[7] assessment reports for the current residential care, it retains this. The patient was hospitalized on November 21 for a state openly psychotic, delusional and elements with hallucinatory well systematized on grand themes, religious and messianic. There is little improvement since his arrival. The judgment is reached, unpredictable behavioUr and self-criticism zero. he refuses hospitalization on a voluntary basis.

[8] DR BORDELEAU file a written report and give a verbal testimony of the applicant's situation.

[9] He noted that Mr. psychiatric history dates back to 1995 when he was hospitalized for the first time for a psychotic mania. He has since that time been some hospitalizations and several other care orders were necessary, the last was from July 2009 to July 2011. He was treated for bipolar disorder and still is today.

[10] The doctor became his doctor in April 2009, following his transfer from the Douglas Hospital at THE HOSPITAL LOUIS H. LAFONTAINE, protesting against the treatment order. However, it has complied with mandated treatment, and delusions, while present, were not a significant problem. He had some criticism and could accept the idea that lithium had a positive effect on him.

[11] He continued that gentleman started to skid in November 2011 INSTEAD 2012, but his behavioUr he has caused concern in April 2012. Possessed by his crazy behavioUr, but without posing violent actions, he was not able to get the look that allows humans to function. He lived in denial and rationalization, not being able to criticize his actions and see their pathological nature. He gave as part of demonstrating his entourage, including the police, he was not sick.

[12] He has no self-criticism. Thinking is rigid, and everyone who opposes him is in the opposite camp. He has hallucinations , is the friend of Jesus INSTEAD JESUS LE CHRIST (1)(2)(3)(4)(5)(6)(7)(8) OF NAZARETH. He has a website full of material, of allusions , the threat veiled that serves as an outlet for his need for visibility, attention.

File: SAS-M-205668-1211

Page 4

[13] It is not violent. In his youth, he has shown no aggressive gestures. It has a side altruistic, is much devoted to helping others. It has a social network where he plays the role of caregiver. He is very intelligent.

[14] He agreed to take lithium, however, the doctor said he wanted to give him Risperidone because he responded very well to the antipsychotic, but he refuses. He does not want to give up this drug is contact with God INSTEAD JESUS LE CHRIST (1)(2)(3)(4)(5)(6)(7)(8) OF NAZARETH».

[15] It is present at all weekly meetings with him since April, but the therapeutic relationship no longer exists since December OR FROM THE SERVICE HE HAD WITH DR BORDELEAU TUESDAY 18 December 2012 at 11:50 WHILE DR BORDELEAU REFUSES TO ACCEPT THE POLE THAT JESUS ​​ASKS HIM THROUGH M. BOURASSA-LACOMBE, POLE WHICH IS TO BE STRETCHED HIS PATIENT destigmatize PUBLIC MENTAL ILLNESS WHICH IT IS SUFFERING NOT because of the demand for prescription treatment scheduled for 11 January 2013.

[16] In support of his opinion on dangerousness, DR BORDELEAU admits some clinical improvement, but lists the loss of the ability to think about their own beliefs, the alteration of the capacity of judgment, the frustration narcissistic that it will feel when he will realize that it will not be claims of justice, the medical system, etc.., it is not the center of reality, it is going not force it to do justice? In this mental state, he believes that Mr. poses a risk to himself and potentially others.

[17] The applicant demonstrates mentioning at the outset it feels stigmatized by medical records to no end since 1995, when he was hospitalized for the first time at the Hotel-Dieu OF Sherbrooke IMSTEAD the universitY center hospital  OF Sherbrooke (chus-Fleurimont). Here and subsequently, other guards establishment were obtained because of PERJURY .

[18] He wants to file charges against the people of the hospitals that have committed crimes against her, do not consider themselves ill and not believing lithium need to advance science.

[19] If it is manic , he says, it is from the age of 6, where he had an experience that has changed making discover Jesus Christ . He grew up in the Catholic faith, has served Mass , and realized that it is inhabited by a power which is the Holy Spirit .

File: SAS-M-205668-1211

Page 5

[20] He says he prefers to be possessed by the belief that the demon . He does not see why it bothers. INSTEAD he wants to follow JESUS THE CHRIST (1)(2)(3)(4)(5)(6)(7)(8) OF NAZARETH who is the Saviour , as a Muslim follows Allah . He has never been violent behavior. He fraternized with people, even at the hospital, which he speaks of God INSTEAD JESUS THE CHRIST (1)(2)(3)(4)(5)(6)(7)(8) OF NAZARETH. It is endowed with a high propensity to help others.

[21] The response to the testimony of the doctor saying he is not the Saviour , but Jesus Christ is, and he does not hear voices, but one voice, that of Jesus INSTEAD JESUS THE CHRIST (1)(2)(3)(4)(5)(6)(7)(8) OF NAZARETH, who asked him to come to his defenCe and that of others. He also, with the help of Jesus, created his foundation in the sense INSTEAD IT IS JESUS THE CHRIST (1)(2)(3)(4)(5)(6)(7)(8) OF NAZARETH WHO CREATED ON Sunday, February 12, 1995 At 22:00 SERGE BOURASSA-LACOMBE FOUNDATION TO ENSURE THAT THE WORLD IS PROTECTED FROM ANY CRIMINAL ACTIVITIES WHICH I WAS VICTIM IN PSYCHIATRY AND THAT IT DOES NOT MORE RECURRENCE, NEVER AGAIN!

[22] He continues by claiming to have ceased to psychoanalysis with DR BORDELEAU because of his testimony about a breach of his religious convictions, who had exceptional experiences with Jesus INSTEAD JESUS THE CHRIST (1)(2)(3)(4)(5)(6)(7)(8) OF NAZARETH. In addition, he has lived for eight years without medication INSTEAD FROM MY BIRTH TO MY THIRTY-SEVEN YEARS AND FROM MY THIRTY-SEVEN YEARS TO MY FORTY-FIVE YEARS, and really does not take Risperidone the fact that sleep thirteen hours a day.

[23] Finally, he said go to the police station regularly since the summer of 2008, and he never hit the windows in November 2011 INSTEAD 2012, as reported by the physician. His desire is that we realize that there was an error on his person, and he returns to his apartment he continued to pay, go about their business. A sister in CHRIST (1)(2)(3)(4)(5)(6)(7)(8) took care of his home during the fifty days of hospitalization, according to him.

[24] In light of the testimony, and considering the documentary evidence , the Court finds that because of the applicant's mental state, it is no longer a danger to himself or others.

[25] It seems to be struggling with a mental health problem intensity more or less moderate and does not adhere entirely to psychiatric treatment proposed. Self-criticism is missing. Has intense religious beliefs, special outside societal norms. However, the affect is present, the concept is good, beyond speech, but largely meets its own logic to a Christian religious group. It shows no physical or verbal abuse. The

File: SAS-M-205668-1211

Page 6

impulse control seems adequate. He has no mental disorganization which would render him incapable to deal with their needs and has a social support network.

[26] The Tribunal is therefore of the opinion that the evidence submitted with the applicant's current psychiatric condition on the day of the hearing, no longer justifies residential care.

[27] FOR THESE REASONS, the Court:

WELCOMES the request, and

ENDS to institutional care of the applicant.

[28] This decision, made ​​unanimously, was forthwith communicated to the parties at the hearing on 9 January 2013.

Ménard, Martin, Lawyers
MISs Kim Ferré-Deslongchamps
INSTEAD
ME-ANNE LÉTOURNEAU MONTMINY
Counsel for the applicant

 

MONTREAL THE January 8, 2013


ME MARIE BOIVIN, LLM, LAWYER
MANAGER LEGAL AFFAIRS


SUBJECT NAME: BOURASSA-LACOMBE, SERGE, DOB: 1957-06-20

FILE 78393

Medical report to the Administrative Tribunal of Québec, social affairs division

To whom it may:

Mr. Bourassa-Lacombe is a man of 55 years old, single with no children, the provider of the income security.'s First psychiatric hospitalization occurred in 1995 at the University Hospital Sherbrooke, Sherbrooke for a state of psychotic mania. Ago was hospitalized against his will because we feared for his dangerousness to others in connection with threats he uttered against people CEGEP he frequented.'s version of Mr. Bourassa-Lacombe is that it was victim of an identity crossroads with an individual named Serge Lacombe was a serial rapist. Notwithstanding this version difference, we note that psychiatrists CHUS found in him the presence of a psychotic and manic state for which treatment was offered and refused sir. Rather, it is part of Florida FOR bicycle.

In March 2003, he was hospitalized CHUS Fleurimont OR RATHER TO CHUS - BOWEN A new episode for severe psychotic. Mr. again refused the proposed treatment. However, given the clinical picture, it was considered necessary to resort to a court order for treatment to impose treatment. The following year, in April 2004. Previous order was renewed for a period of 3 years. It was then that Mr. requested a transfer of his case to the Douglas Hospital.

He was met for the first time on 8 June 2004. His request was clear the place of the psychiatrist he wanted it to do the demonstration he was sane and his activity as a preacher was an act faith, good for society. He recognized the presence of any mental illness at his as he suggested the psychiatrist. It was not presented to the next appointment. Instead, he chose to flee to British Columbia which allowed him to evade the order.

7411, RUE HOCHELAGA
MONTREAL (QUEBEC)
H1N 3M5

PHONE: 514-251-4000
WWW.HLHL.CA

Return to Quebec, he was hospitalized in psychiatry at the Jean-Talon Hospital in Fall 2006. In October of the same year, he made ​​a short stay at the detention center in Rivière-des-Prairies death threats. (There was an evaluation Pinel next to it, but I did not record the result of the evaluation).

In December 2006, the day of commemoration of the Montreal Massacre, it is brought to the emergency room of the hospital after he Fleurimont called CEGEP saying that there could be another massacre like that of Polytechnique. To avoid this, it was necessary that it supports his foundation. (Mr is the creator of a foundation that bears his name.) These words have been interpreted as potentially dangerous. He was discharged after a few days of observation.

Two weeks later, in January 2007, he found himself still in emergency after he again played with the concept of dangerousness. Then he was traveling and was presented in a housing resource in carrying a large rope tied around the neck like a halter. was asked to remove it. Instead of compliance, rather he continued to play to prove he was not dangerous ... It is again found in Psychiatry • Sherbrooke. Psychiatrists were concerned about its danger. In fact, they noted that one gentleman identified intensely with the position of victim, victim of Medicine, victim of justice. He said a vigilante via its foundation. It was a direct link between himself and Mr. Maher Arar was tortured in Syria. He claimed compensation comparable to that received by Mr. Arar. There was concern about its potential reactions in such a context. The decision was taken to transfer Mr. Douglas to the hospital after receiving a new prescription treatment court.

In January 2007, Mr. was admitted into residential care at the Douglas Hospital where the court order treatment was applied. Earlier this hospitalization, ICU stay was necessary given the significant mental disorganization sir. Response to pharmacological treatment was quick and excellent. Delusions have gradually resolved in a few weeks. From there, he was able to take better care of himself and to function better in general. Following this hospitalization, he was able to exit homelessness, find an apartment and have an adequate social functioning. Mr. Bourassa-Lacombe was so faithful to his medication and his psychiatric. Antipsychotic medication was significantly reduced in 2007 and in February 2008, it received only Lithium.

Unfortunately, in June 2008, psychotic ideas were back. Again, sir considered himself a victim of the "Medical Mafia", he was the defender of the persecuted. He said he wanted to claim damages of $ 75 million for the "torture" he suffered. He added that in case of non-payment of this amount, other tragic events such as the killing of Polytechnique and Dawson College occur again and that all are responsible ... The table has deteriorated to the point where a fifth court order was necessary care. It was sought and obtained at the Douglas Hospital in July 2009. Following this, Mr. requested and received a transfer to the hospital Louis-H.-Lafontaine. I became his doctor in August 2009.

Mr. complied treatment required by an order between July 2009 and July 2011. During this period, the grandiose ideas were present, but were not a major problem. Mr. had a distance from its grandiosity and some criticism. He could accept the idea that medication such as lithium had a positive effect on him. He dealt with the spread of the Christian faith. He took care to make the

2

«Well» around him and help people in need to the best of his abilities. He was able. express a point of view critical of his religious faith.

The table rocked again following the suicide of a teenage girl (Marjorie Raymond) in November 2011. Highly publicized suicide This a person identified the victim deeply joined Mr. Bourassa-Lacombe. Instead of letting the emotion reached by this tragic event affected him, he has rather taken the identity of Lifeguard. He put the clothes he wore showy already in 2007-2009. A dress made ​​to attract attention without fail. Auditory hallucinations have also taken a dominant position. According to him, there is a direct communication with Jesus dictates its behavior. During the year 2012, identifying the role of the mythical hero, rescue the oppressed, owners of an indisputable truth directly from Jesus of Nazareth has become increasingly important. As this identification was required, the capacity for self-criticism and distancing dwindled parallel. From a psychological point of view, that Mr. Bourassa-Lacombe identifies Jesus is a great narcissistic need to show to attract attention to himself ..

During the same period, each event tragic news was received by Mr. Bourassa-Lacombe like about him personally. Released associative links allow him to connect with all that occupies the attention of the news. He sees at the center of everything that happens. narcissistic This position impressive occupies a more central role in the perception of Mr. Bourassa-Lacombe., in my opinion, it is the source of some satisfaction narcissistic because he sees himself in the center. It is also a source of frustration because THAT media attention is directed to the events and not to himself. This frustration was particularly noticeable following the highly publicized murder of a young Chinese perpetrated by Magnotta.

Attempt to address the need for visibility, Mr. Bourassa-Lacombe sent several large documents to the Prime Ministers of Quebec. He has most recently sent to the new Prime Minister. These documents invite the Prime Minister and 19 others (including prime ministers, representatives of the medical, psychiatric, justice) to go with him to hear his speech to pronounce. Representation in that sir is this meeting, the house is surrounded by police cars, helicopters, journalists from everywhere. In this way, his message is heard everywhere, and it is known to all. According to his way of seeing it all, from that time, "mental illness out of the closet." Following this intervention, he was given several million dollars, and a bus (similar to that used by politicians during election campaigns). 11 can then flow through the country to "sow the good word." According to his conviction, from there, the tragic events no longer occur.

In November 2012, Mr. Bourassa-Lacombe arrived at the police station 48, where he goes regularly. That day, it has not opened the door to his suitability IL then hit the windows. Such behavior led the police to take him back to the hospital. , I1 is not obviously dangerous behavior. However, it is a loss of control which falls within a certain context. Given the evolution of the mental state of Mr. in recent months, this simple slip has a special significance in view of the potential danger.

Mr. Bourassa-Lacombe responded to simple frustration. However, this reaction must be placed in a context where Mr. devotes much attention to the "demonstration" that is not a danger. It is for him to a game of cat and mouse he plays with

3

psychosocial workers and the police. PLEASE It to provoke reactions of-ways. In this game, it does not lose control. Yet last November, he was not able to behave as usually does. He has not been able to play his own game I think it is indicative of a loss of the ability to contain.

During our meetings during the current hospitalization, I tried various ways and at several occasions to discuss with him what was happening to him. 1L was (and remains) unable to take any step back from the position of grand which makes him a Lifeguard, a prophet, a victim, etc.. The conclusion to be drawn from the psychiatric point of view is that the level of invasion by the psychotic identity is very important that the ego (identity standard) is submerged. In such a situation, the judgment is strongly altered.

A QUESTION THAT ALL THAT POSES SERIOUSLY IS; HOW WILL ANSWER-T-II WITH FRUSTRATION INHERENT IN THE FACTS THAT IT WILL NOT RECEIVE THE MILLION WHICH IT CLAIMS, THAT ITS CONVICTION CONCERNING THE “EXIT OF THE MENTAL ILLNESS OF THE WALL CUPBOARD” WILL NOT OCCUR, THAT IT WILL NOT OBTAIN THE BUS THAT IT WAITS, THAT THE 20 PEOPLE CONVENED AT HIS PLACE WILL NOT GO THERE… WHEN WILL IT DO IT - REPORT OF ALL THAT, HOW WILL IT REACT TO NARCISSISTIC FRUSTRATION? WILL HE WANT TO BE MADE JUSTICE, HIM WHO IS DEFINED AS A LARGE DISPENSER OF JUSTICE? IF THE VOICE TO WHICH IT SUBJECTS ORDERS HIM COMPLETELY TO POSE GESTURES VIOLENT ONE, WILL IT HAVE SUFFICIENT UNDERSTANDING NOT TO DEAL TO IT?

I DO NOT HAVE A CATEGORICAL, SIMPLE AND CLEAR ANSWER TO THESE QUESTIONS. HOWEVER, DURING THE ADMISSION OF MISTER LAST NOVEMBER, HIS CLINICAL STATE INSPIRED THESE CONCERNS TO ME. WITH THE FRAMING OF THE HOSPITAL AND THE REDUCTION IN THE STIMULI, THERE WAS A CERTAIN IMPROVEMENT OF THE CLINICAL PICTURE. HOWEVER,

__


MY REPORT IS THAT MISTER LOST THE CAPACITY TO REFLECT ABOUT HIS OWN CONVICTIONS. HE DOES NOT HAVE ANY MORE THE ABILITY TO PUT A DISTANCE BETWEEN HIS CONVICTIONS AND REALITY EXTERNAL WITH THOSE. 11 IS A MAN HAD BY HIS CONVICTION RATHER THAN A MAN HAVING A CONVICTION. THIS STATE OF POSSESSION DETERIORATES ITS CAPACITY OF JUDGEMENT. IT DOES NOT ENABLE HIM TO EXERT ENLIGHTENED CHOICES SINCE ITS PERCEPTIONS ARE DETERIORATED BY ITS DELIRIOUS CONVICTIONS, THEMSELVES STRONGLY INFLUENCED BY NARCISSISTIC CONSIDERATIONS. IN THIS MENTAL STATE, I CONSIDER THAT MR BOURASSA-LACOMBE REPRESENTS A RISK FOR ITSELF AND, POTENTIALLY, FOR THE OTHERS.
 

__
  Daniel Bordeleau, M. D.  

4
 

I, SERGE J. A. BOURASSA-LACOMBE INVITES YOU IN YOUR LIFE TO PASS TO THE ACT ME JUST LIKE I HAD LEARNED HOW TO DO IT, BY OVERCOMING THE EVIL BY THE GOOD! AND MONSIEUR DANIEL BORDELEAU IN FRONT OF HIS GANGSTER BEHAVIOUR BY USING ITS TITLE AND OWE THE QUALITY OF HIS REPORT MEDICAL. I HAD DECIDED TO PASS TO THE ACT AND TO WORK VERY EXTREMELY TO WRITE THE REPORT OF COMMITTEE OF INQUIRY BOURASSA-LACOMBE IN MENTAL HEALTH AND SOCIAL SERVICES, EXPERT A REPORT EIGHTEEN YEARS AND CONSEQUENTLY ENOUGH BULKY TO DEMOLISH ALL THE PSYCHIATRIC REPORTS OF WHICH I HAVE BEEN THE VICTIM OF HEINOUS CRIMINALS ONLY BECAUSE I AM A MAN OF CHRISTIAN FAITH! IN ORDER TO OBTAIN A FREE ACCESS WITH THE REPORT THAT JÉSUS LE CHRIST (1)(2)(3)(4)(5)(6)(7)(8) OF NAZARETH DICTATED TO ME ENTIRELY INCLUDING THE PRESENTATION IN ITS ENTIRETY THEN MADE ME PLEASURE BY CLICKING ON THE PICTURE TIC-TAC-TO THAT YOU SEE IMPRISONED!

 

 

 

__

__ __ __ __ __ __ __ __ __ __ __ __ __ __ __ __ __ __ __ __ __ __ __ __ __ __ __
 
«PRAYING ALWAYS WITH ALL PRAYER AND SUPPLICATION IN THE SPIRIT, AND WATCHING THEREUNTO WITH ALL PERSEVERANCE AND SUPPLICATION FOR ALL SAINTS;»  EPHESIAN 6:18

________ ________ ________

apotreprophete_verite_foi_sainte () rocketmail.com